| More

Le verdict dans le procès de l’ancien président égyptien Hosni Moubarak est fixé au 2 juin prochain, a déclaré le président de la cour pénale chargée de le juger, Ahmad Refaat. Hosni Moubarak, 83 ans, est accusé d’être impliqué dans la mort de manifestants durant la révolte contre son régime l’an dernier, et de corruption. L’accusation a requis la peine capitale, tandis que ses avocats ont plaidé non-coupable.

Le président égyptien déchu Hosni Moubarak a écrit au tribunal une lettre dans laquelle il déplore les accusations ”sans fondement” portée contre lui. Une copie publiée par le journal Tahrir, a été présentée jeudi à la justice égyptienne. M. Moubarak se dit confiant dans le système judiciaire égyptien ”qui l’acquittera”. Moubarak est accusé de la mort de quelque 900 manifestants l’an dernier au cours des émeutes ayant provoqué sa chute.

L’ancien chef de l’Etat est le premier dirigeant renversé par les soulèvements arabes à comparaître en personne devant les juges. L’ex-président est jugé en même temps que son ancien ministre de l’Intérieur Habib el-Adly et six hauts responsables des services de sécurité, eux aussi passibles de la peine de mort si reconnus coupables

Le déroulement des audiences au fil des mois a toutefois été marqué par une grande confusion, de nombreuses polémiques et une interruption de trois mois à la fin de l’année dernière. Plusieurs sessions à l’automne dernier destinées à entendre les témoignages de hauts personnages de l’Etat et de l’armée, dont le maréchal Tantaoui, se sont tenues à huis clos.

Par ailleurs , le journal égyptien Al-Mukhtasar a révélé que Suzanne Moubarak, la femme de l’ancien président égyptien, a menacé le président Barack Obama de dévoiler le nom d’agents américains opérant en Egypte si son mari est incarcéré à la prison Tora du Caire.

Hosni Moubarak, arrivé au pouvoir en 1981, a démissionné le 11 février 2011 après dix-huit jours d’une révolte sans précédent contre son régime. La direction du pays est assurée depuis par le Conseil suprême des forces armées (CSFA) et son chef, le maréchal Hussein Tantaoui.

M. Moubarak a maintenu la paix avec Israël pendant trente ans, il a tenu les Frères musulmans à distance du pouvoir politique, sans parvenir à les éradiquer. Il a contribué, ces dernières années, à moderniser l’Egypte et à la doter d’ouvertures économiques.Moubarak dispose toujours du respect de nombreux Egyptiens.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*