| More

Un convoi d’aide “humanitaire” en provenance de Tunisie a pénétré dans la bande de Gaza selon les organisateurs. Le convoi “Al-Bahsaer” (la bonne nouvelle, ndlr) comprend trois médecins, trois avocats et plusieurs hommes d’affaires tunisiens.

Des médicaments et du matériel médical pour les hôpitaux de Gaza est également parvenu à destination, précisent les organisateurs.

“Nous sommes venus ici aujourd’hui pour saluer le peuple palestinien, les veuves, les enfants, les prisonniers, les familles des martyrs et pour exprimer notre amour et notre soutien au peuple palestinien”, a déclaré le chef de la délégation , Mohammed Ben Ali.

Il a ajouté que les révolutions arabes ayant débuté par Tunisie sont « des lueurs d’espoir pour le peuple palestinien ».

La délégation est restée cinq jours à Gaza et s’est rendue aux Ong « afin de mieux se rendre compte de la situation » et s’informer sur « la situation humanitaire du peuple palestinien. ».

Elle a en plus posé la première pierre de la construction d’un nouvel hôpital construit avec des aides tunisiennes à Gaza et qui portera le nom de la capitale tunisienne.

Le chef du gouvernement du Hamas, Ismaïl Haniyeh, a mis à disposition du convoi tunisien un terrain près de la ville de Rafah, sur la frontière avec l’Egypte. Le coût de construction n’est pas annoncé.

Ce convoi n’a apparemment une connaissance de la situation déplorable de la santé publique dans son propre pays : Manque d’équipement et de moyens, difficultés d’accès au soin pour la population, disparité entre régions rural et urbain, une prévention inexistante aux démunis, des prestations médicales à un niveau des plus bas par rapport aux critères de l’Organisation mondiale de la santé. Le budget de la santé ne représente que 4 % du budget général de l’Etat.

Ce convoi d’aide tunisien, envoyé à Gaza, aurait pu venir en aide à ses propres citoyens sur le plan de la santé pour offrir des dons de médicaments ou de matériels.

Au meme moment que ce convoie nommé Al-Bahsaer” (la bonne nouvelle, ndlr) posait la première pierre de la construction d’un nouvel hôpital à Gaza , construit avec des aides tunisiennes, l’ambassadeur des États-Unis d’Amérique à Tunis Gordon Gray a remis, ce mercredi 16 mai 2012, au ministère de la Santé Publique un lot de onze ambulances destinées aux hôpitaux du sud de la Tunisie.

Les ambulances, financées par le Programme d’Assistance Humanitaire du Gouvernement des États-Unis d’Amérique, font partie d’un lot d’assistance globale de l’ordre de 2,21 millions de dollars octroyés à la Tunisie. Cette enveloppe couvre également les frais d’extension des hôpitaux locaux de Remada, Dhiba et El Faouar ainsi que l’installation d’un système de climatisation au Centre de Grands Brûlés et de Traumatologie à Ben Arous.

L’Ambassadeur Gray a présenté le Certificat de Don des ambulances à Abdellatif Mekki, ministre tunisien de la Santé publique L’ambassadeur a également discuté des possibilités de la coopération humanitaire entre les États-Unis et la Tunisie dans le secteur de la santé publique.

A ce stade il était mieux , au lieu de chercher à faire des dons aux mendiants gazaouis, de ne pas jouer aussi leur jeu face aux responsables américains et d’avoir un minimum d’amour propre et d’orgueil. Et surtout il est temps de se mettre au travail et que les tunisiens prennent leur destin en main.

Ftouh Souhail

One Response to “Hypocrisie : construction d’un hôpital tunisien à Gaza !”
  1. HADDAD JACQUES says:

    la tunisie YA HASRA HADDAD BRESIL

  2.  
Leave a Reply

*