Il y a 70 ans, le 10 mars 1949, le drapeau “à encre” israélien flotte sur Um Rashrash (Eilat)

La scène, immortalisée par Micha Perry, est restée comme le symbole de la fin de la guerre d’Indépendance et de la victoire israélienne. Faire flotter le drapeau était le point culminant de l’opération Uvda, la dernière opération de la guerre d’Indépendance et le principal facteur déterminant de la définition des frontières israéliennes dans le Néguev.

L’opération Uvda était une opération menée par les forces de défense israéliennes pendant la guerre israélo-arabe de 1948, du 5 au 10 mars 1949.

C’était la dernière campagne entreprise par Tsahal pendant la guerre et son objectif était de s’emparer du désert du sud du Néguev, que le Royaume de Jordanie prétendait sous contrôle jordanien lors des pourparlers sur l’armistice de 1949.

Le 4 mars 1949, les négociations ont commencé pour mettre fin aux affrontements entre l’État d’Israël et la Jordanie, au cours desquels les Jordaniens ont revendiqué le droit de propriété sur le sud du Néguev.

Les forces de Tsahal ont alors lancé l’opération Uvda, avec deux brigades: la brigade du Néguev – à travers la montagne centrale du Néguev; et la brigade Golani – à travers l’Arava.

La brigade du Néguev n’a rencontré aucune résistance, et a continué vers le sud. Cinq jours après le début de l’opération, la force de pionniers de la brigade du Néguev est arrivée au poste de police d’Um Rashrash et a hissé le drapeau israélien, improvisé par une infirmière, Pouah Erel, avec un drap et de l’encre.

Le futur général Avraham Eden a escaladé un mât et hissé le #drapeau, qui a depuis été appelé le #drapeau à encre.
Environ deux heures plus tard, la brigade Golani est arrivée sur les lieux. Le deuxième drapeau a été abaissé et le célèbre drapeau à encre a été perdu.

Le sud du Néguev a été désigné pour faire partie de l’État juif dans le plan de partition de l’ONU de 1947. Le nom uvda est l’hébreu pour “fait”, faisant référence à l’objectif de l’opération visant à établir de facto la souveraineté israélienne sur le territoire en question, plutôt que de le conquérir.

En tant que tel, les forces israéliennes n’ont pas rencontré de résistance significative sur leur chemin. La région revendiquée au cours de ces opérations est maintenant appelée Uvda.


Les brigades du Néguev, des Golani et d’Alexandroni ont participé à l’opération, ainsi qu’un certain nombre d’unités plus petites. Merci aux héros qui ont permis à Eilat de devenir plus de 70 ans plus tard, la perle de la Mer rouge.

Reconnaissance préalable

En janvier 1949, un peu plus d’un mois avant l’opération, une petite unité fut déployée pour reconnaître le sud du Néguev, avec des ressources limitées et aucune possibilité de recevoir une aide tactique. La mission de l’unité consistait à cartographier la région, car la meilleure carte disponible de l’époque était une carte GSGS à l’échelle 1: 250 000. L’unité a été renforcée par des avions de reconnaissance et une utilisation intensive de l’imagerie stéréoscopique par photographie aérienne.

L’unité s’est déplacée en deux parties: une par le centre du Néguev et l’autre par l’Arava. Il était strictement interdit d’engager la Légion arabe jordanienne ou d’entrer dans le Sinaï. L’unité a rencontré des bédouins à Ras al-Naqb et a immédiatement entrepris de retourner à Beersheba en empruntant un autre itinéraire. En conséquence, la Légion arabe a de nouveau occupé des postes à Ras al-Naqb, qui avaient déjà été abandonnés.

 

Chronologie de l’opération

Le 5 mars 1949 (4 Adar 5709), les forces de la brigade du Néguev partirent de Beersheba pour se rendre au cratère de Ramon, en passant par Bir ‘Asluj. Les forces golani ont simultanément quitté Mamshit pour Ein Husub.

Le 6 mars, la brigade du Néguev s’est rendue à Sde Avraham et a commencé à défricher un terrain pour un aérodrome.

Dans la nuit du 6 mars, des renforts de la 7e brigade du peloton de Gahal sont arrivés en avion dans l’aérodrome récemment dégagé. Ils transportaient des fournitures et du carburant indispensables à la poursuite de l’opération.

Le 7 mars, les forces Golani ont conquis le village d’Ein Harouf. Le même jour, la brigade Alexandroni est passée de Beersheba à Mamshit en direction de Sodome. De là, il a effectué un atterrissage amphibie près d’Ein Gedi à travers la mer Morte.

Le 8 mars, Golani a conquis Ein Ghamr. Les forces jordaniennes en défense se sont retirées. Simultanément, les forces du Néguev se sont dirigées vers Umm Rashrash à travers la vallée des doigts. La nuit, la brigade Alexandroni a appareillé de Sodome sur la mer Morte et a atterri à Ein Gedi avant l’aube. Cela s’appelait l’opération Itzuv (“stabilisation”).

Du 8 au 9 mars, la Brigade d’Alexandroni s’est divisée en trois groupes, l’un d’eux ayant capturé Ein Gedi et le groupe du sud capturé, Masada. Pendant ce temps, la brigade du Néguev est restée deux jours dans la vallée des doigts de la main, à la recherche d’un moyen détourné pour atteindre Ras al-Naqb.

Le 9 mars, les forces Golani ont capturé Gharandal et se sont rendues à Ein Ghadyan (maintenant Yotvata).

Dans la matinée du 10 mars, un photographe aérien a découvert que le poste de police chargé de surveiller Ras al-Naqb avait été abandonné. La brigade du Néguev s’est dirigée vers Umm Rashrash en passant par Ras al-Naqb.

Les ponts Néguev et Golani ont activement rivalisé pour atteindre la mer Rouge en premier. Le 10 mars à 15 h 00, la brigade du Néguev a accompli l’exploit en atteignant le poste de police abandonné d’Umm Rashrash (où la ville d’Eilat a été construite plus tard). La brigade Golani est arrivée deux heures plus tard.

Comme l’opération Uvda était la dernière opération militaire de la guerre, il a été considéré que la levée au drapeau israélien dessiné à la main (connu sous le nom de drapeau Ink) au poste de police le 10 mars à 16 heures aurait mis fin à la guerre.

Le commandant du front a envoyé ce télégramme à la fin de la campagne: “Le 11 mars, le jour du Hagana, la brigade Palmach Negev et la brigade Golani présentent le golfe d’Eilat à l’État d’Israël”.

Souhail Ftouh

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.