| More

Source: http://www.israel-infos.net/newsletters/770/msg770.html?i=39087850,3093

Les organisations palestiniennes utilisent des photos d’enfants blessés ou tués en Syrie, en les présentant comme des enfants palestiniens visés volontairement par les israéliens à Gaza.

ISM par exemple – International Solidarity Movement – une pseudo ONG palestinienne qui regroupe des “pacifistes palestiniens et internationaux “.

ISM Gaza publie des photos d’enfants ensanglantés, en mentionnant dans la légende qu’ils sont soignés à l’hôpital de Gaza. (Voir la page de leur site présentant ces photos)

Ces images sont ensuite envoyées à différentes organisations à travers le monde, afin d’en assurer une diffusion large qui choquera l’opinion publique internationale et l’amènera à faire porter à Israël la responsabilité d’attaques contre des enfants, un classique de la propagande palestinienne.

Par exemple sur le site oumma.com  qui titre “Gaza: ces images censurées par les médias”, des images qui ne sont disponibles que pour les abonnés (échappant ainsi au lecteur lambda).

Voir par exemple http://oumma.com/14823/gaza-images-censurees-medias

Il s’agit donc officiellement d’images censurées par les médias.

Toutes ces photos sont en fait des clichés d’enfants syriens blessés ou tués par l’armée syrienne loyale  à Bashar Al-Assad. Deux exemples parmi d’autres :

La petite “Amal, 11 ans,  à l’hôpital de Gaza”, présentée ainsi sur le site d’ISM…

 

est en fait une petite fille syrienne blessée près de Homs en Syrie comme le prouve cette photo de l’AFP prise en juillet 2012.

Une photo publiée par de nombreux médias dont le Daily Mail, quotidien britannique, le 22 juillet 2012.

Voir la photo sur le site du Daily Mail en juillet 2012 : Cliquez

Il en va de même pour un enfant “symbole de la force et du courage des Gazaouis”…

 

qui s’avère être un enfant  syrien blessé en septembre 2012 comme l’indique la publication de la cette photo le 28 septembre  2012 sur le site planeteIslam.

 

 L’image ci dessous a fait le tour du monde, publiée par toutes les agences de presse : ci dessous Associated 

 

Les télévisions du monde entier ont montré le Premier ministre égyptien, Hisham Kandil, à l’hôpital Shifa de Gaza et, levant le corps mort de l’enfant au-dessus d’une ambulance, demander à Israël, en retenant ses larmes, de mettre fin à ses opérations militaires, avant de jurer de défendre le peuple palestinien.(voir la photo).

Problème : au moment où l’enfant est supposé avoir été mortellement atteint par un raid aérien de Tsahal, les forces israéliennes de défense observaient un cessez-le-feu pendant précisément la visite du Premier ministre égyptien. 

Les experts du Centre palestinien pour les droits de l’homme en ont eux-mêmes convenu : l’explosion qui a touché l’enfant a été causée par le tir raté d’une roquette palestinienne retombée sur Gaza.

Cessez le feu, négociations ou pas, il est extrêmement important de faire circuler ces images autour de vous !
Ces méthodes vont au delà du combat politique, elles tendent à faire assimiler les israéliens, les juifs à des tueurs d’enfants, des bourreaux.

Elles contribuent à la dé légitimation d’Israël et à entretenir un climat de haine contre les juifs

 

 

Leave a Reply

*