| More

Alors que les Palestiniens se préparent à demander une reconnaissance unilatérale de leur indépendance le 23 septembre prochain, la Knesset a examiné un rapport critiquant l’impréparation d’Israël à faire face à la situation.

Le rapport, à l’initiative de Shaul Mofaz (Kadima), à la tête de la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset, a été publié le 28 aout 2011. Les membres de la coalition ont tous mis en œuvre pour tenter d’empêcher sa publication.

La commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset a alors décidé de ne pas rendre public son rapport sur les conséquences possibles de l’adhésion palestinienne à l’ONU. Une décision prise suite aux critiques émanant des membres de la Coalition qui dénoncent un rapport politiquement biaisé et exigent de Shaul Mofaz, à l’initiative du document, un rapport indépendant.

A l’approche de la reconnaissance éventuelle d’un État palestinien par l’ONU, Israël a décidé d’ériger une “tente du dialogue sur le parvis de l’immeuble des Nations-Unies à New York. Cette tente, édifiée par le ministère de l’Information et de la Diaspora, permettra le dialogue avec des organisations non juives. Parmi les thèmes qui seront abordés : importance du dialogue au Moyen-Orient, inconvénients d’initiatives unilatérales et pluralisme, démocratie et liberté d’expression en Israël.

Noam Shalit, le père de Guilad, le soldat détenu en otage par le Hamas, s’envolera dimanche 11 septembre pour New York où sont prévues plusieurs rencontres avec des responsables de plusieurs pays, à la veille de la réunion de l’Assemblée générale qui devrait entériner la demande de l’Autorité palestinienne d’être reconnue comme Etat.
Selon Nabil Chaath, un haut responsable du Fatah, 140 pays devraient reconnaître l’Etat palestinien à l’Assemblée générale de l’ONU, le 23 septembre. A l’heure actuelle, 125 pays reconnaissent la Palestine, a t-il précisé.

Le président israélien Shimon Pérès a estimé que l’Onu doit se prononcer non seulement sur la question de l’indépendance de l’Etat palestinien, mais aussi sur la façon d’assurer la sécurité d’Israël au côté d’un tel État.

”L’Onu pourra-t-elle assurer la sécurité d’Israël alors qu’elle est incapable d’empêcher l’un de ses pays membres, comme l’Iran, de répandre la haine ?”, s’est-il interrogé lundi en marge de la première Conférence de coopération économique régionale organisée à l’hôtel David Intercontinental à Tel-Aviv.

Selon un rapport parlementaire interne révélé par le quotidien Haaretz, Israël ne prévoit pas d’explosion de violence le 23 septembre en cas de reconnaissance unilatérale de l’indépendance palestinienne. Mais, il conseille de mobiliser les soldats réservistes pour parer à toute éventualité.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*