| More

Ecuador1

Après le puissant séisme qui a dévasté le littoral équatorien (646 morts) le groupe de secours israélien IsraAID a installé un hôpital de campagne dans le village sinistré de Canoa.

 

Les secouristes israéliens sont arrivée en Équateur il y a quelques jours, et utilisé des avions privés pour atteindre la région touchée, une grande partie des infrastructures et des routes ayant été détruits dans la région a été détruite, a précisé le groupe.

 

Le tremblement de terre d’une magnitude de 7,8 – le pire en Amérique latine depuis celui d’Haïti en 2010 – a frappé le 16 avril la côte pacifique de l’Equateur, notamment des zones touristiques. Il s’agit du pire séisme survenu depuis 1979 dans ce pays d’Amérique latine de 16,2 millions d’habitants, dont près de la moitié, selon l’ONU, vivent dans les six provinces affectées, qui ont été déclarées en état d’urgence.

 

Comme lors de chaque mission humanitaire après une catastrophe naturelle les hôpitaux de campagne israéliens sont très efficaces.

 

 

Le groupe de secours israélien IsraAID a installé un hôpital de campagne dans le village sinistré de Canoa, et commencé à le faire fonctionner.

 

L’équipe israélienne a expliqué qu’elle allait mettre l’accent sur les soins d’urgence et psychosociaux, et installer des espaces pour enfant, a indiqué IsraAID dans un communiqué.

 

Les Israéliens travaillent jour et nuit alors que l’odeur de cadavres en décomposition se fait de plus en plus prégnante. L’espoir de trouver de nouveaux survivants s’amenuise de jour en jour dans les ruines.

 

Les organisations humanitaires ont averti de possibles risques d’épidémies parmi les milliers de personnes contraintes de dormir dans la rue ou dans des abris de fortune, parfois sans eau potable, dans des villes dont les infrastructures, notamment d’assainissement, ont été sérieusement endommagées.

 

 

De nombreux sinistrés tentaient encore de récupérer quelques affaires dans leurs maisons endommagées pour quitter la zone en dépit de l’état des routes, dont certaines présentent de profondes fissures.

 

Le président équatorien  Rafael Corre a annoncé que 27 pays, du Japon à la Turquie, en passant par les États-Unis et plusieurs pays d’Europe ou d’Amérique latine, avaient envoyé des secouristes.

 

Le chef d’État équatorien a évalué les dégâts à environ trois milliards de dollars et averti que la reconstruction serait longue. Il a annoncé des mesures économiques drastiques et des hausses d’impôts, prévoyant environ un milliard de dollars de recettes supplémentaires pour l’État.

 

 

Souhail Ftouh

Des travailleurs de l’association IsraAID avec des survivants du séisme dans un hôpital de campagne à Canoa, Équateur, le 23 avril 2016

 

Ecuador2Ecuador3Ecuador4 Ecuador5Ecuador6

Leave a Reply

*