| More

Cela est le signe d’un nouveau point chaud !

Le gouvernement égyptien a décidé de rappeler son ambassadeur en Israël afin de dénoncer la mort de cinq policiers à la frontière avec l’Etat hébreu.

L’ancien ambassadeur d’Israël au Caire, Shalom Cohen, est arrivé ce samedi dans la capitale égyptienne, a indiqué une source aéroportuaire sans pouvoir préciser les raisons de sa visite. Le diplomate est arrivé au moment où l’Egypte et Israël vivent leur première crise diplomatique depuis la chute du régime de Hosni Moubarak en février.

L’ancien ambassadeur israélien en Egypte Shalom Cohen a participé ce samedi à une réunion au ministère égyptien des Affaires étrangères, rapporte le journal Al Youm As Sabaa.

A jérusalem, le ministère israélien des Affaires étrangères a qualifié samedi de “regrettable” la décision prise par Le Caire de rappeler son ambassadeur en Israël.

Le président Shimon Pérès a déploré la mort de soldats égyptiens au cours de la fusillade entre Tsahal et les terroristes ayant perpétré l’attentat d’Eilat jeudi dernier.

”Aucun d’entre nous ne souhaitait ni ne souhaiterait la mort d’un soldat égyptien même dans ce type de conditions difficiles”, a-t-il affirmé. Après avoir effectué à Ofra une visite de deuil chez la famille du soldat Moshé Natftali décédé dans la triple attaque d’Eilat, M. Pérès a ajouté : ”En fin de compte, il y a un intérêt aussi bien égyptien qu’israélien pour que la péninsule du Sinaï soit une péninsule de paix, de tourisme et de tranquillité”.

Israël considère sons traité avec l’Egypte comme “un élement fondamental de son existence” au Moyen-Orient, et n’a aucune intention de mettre en danger ces liens, a déclaré ce samedi un responsable israélien de la sécurité. Selon un responsable à l’ambassade égyptienne de Tel-Aviv, aucune décision n’a été prise pour rappeler l’ambassadeur égyptien Yasser Ridah au Caire.

Par auilleurs, des dizaines d’Egyptiens se sont réunis ce samedi soir devant l’ambassade israélienne au Caire pour dénoncer la mort de cinq policiers égyptiens jeudi au cours de frappes aériennes israéliennes. Un manifestant égyptien a réussi dans la nuit de samedi à dimanche à retirer le drapeau israélien flottant au sommet de l’immeuble abritant l’ambassade d’Israël au Caire et à hisser à sa place celui de l’Egypte, ont indiqué des témoins.

Plus d’un millier de manifestants des frères musulmans , rassemblés devant l’ambassade pour dénoncer la mort jeudi de cinq policiers égyptiens à la frontière Israélo-Egyptienne, ont scandé “vive l’Egypte” et tiré des feux d’artifice pour saluer le remplacement du drapeau israélien par l’égyptien.

Selon une source officielle, Israël n’a pas été informé d’un éventuel rappel de l’ambassadeur égyptien dans l’Etat juif. Plus tôt, la télévision d’Etat égyptienne avait diffusé cette information.

Hamdin Sabahi, candidat à la présidentielle égyptienne, a salué les manifestants qui ont retiré le drapeau israélien de l’ambassade israélienne au Caire. Sur son compte Tweeter, il a qualifié les auteurs de cet acte de ”héros du peuple”. Cette nuit, un manifestant a retiré le drapeau israélien de l’ambassade au Caire et y a dressé un drapeau égyptien, avant de détruire le drapeau israélien, sans que la police égyptienne n’intervienne.

Selon Mohamed Bassioni, ex-ambassadeur égyptien en Israël, son pays ne devrait pas rappeler l’actuel ambassadeur à Tel-Aviv, Yasser Rida. Dans une émission télévisée, il a expliqué qu’à son avis ”il n’y a pas eu violation de l’accord avec Israël. Israël a fait part de ses regrets (ndlr-pour la mort de 5 policiers égyptiens, dans la fusillade à la frontière après l’attentat d’Eilat). Nous avons exigé des excuses et la création d’une commission conjointe, ce qu’Israël a accepté. Avant de couper les liens avec Israël nous devons voir les avantages qu’ils ont procurés à l’Egypte”.

Le ministre de la Défense Ehoud Barak a soutenu ce samedi qu’Israël regrettait la mort des cinq policiers égyptiens, tués jeudi dans une frappe aérienne de Tsahal.

Le gouvernement égyptien a annoncé que les excuses d’Israël pour la mort de cinq policiers n’étaient pas suffisantes. Cependant, il a souligné que cela ne retirerait pas son engagement à l’accord de paix avec Israël

La Force multinationale et Observateurs, chargée de surveiller la paix entre Israël et l’Egypte, a déclaré ce samedi que l’Etat juif avait violé le traité de paix avec Le Caire en pénétrant dans le pays et en tirant côté égyptien.

L’Egypte a déployé des renforts ce samedi le long de sa frontière avec Israël. Le but étant de “répondre à toute activité militaire israélienne près de la frontière”.

En Israel aussi, le secteur où s’est déroulée jeudi l’attaque contre 2 bus à Eilat, est toujours bouclé ce matin. Les 2 fusillades contre des bus et les échanges de tirs entre les terroristes et l’armée et les forces d’élite ont fait 8 morts, dont un Français, Pascal Avrahami.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*