| More

Alors que tout le peuple juif a entamé le nettoyage et les achats en vue de la fête de Pessah (Pâque juive) dans moins de 2 semaines, à l’hôtel Park de Netanya, les souvenirs remontent pour le 10e anniversaire de l’attentat de la veillée du Séder, qui avait coûté la vie à 29 personnes et causé des dizaines de blessés.

L’attentat-suicide s’est produit dans la salle à manger d’un hôtel de Netanya où 250 personnes dînaient à l’occasion de Pessah. Parmi les 29 victimes, 19 personnes qui y ont trouvé la mort avaient plus de 70 ans. Aucune stèle n’a été érigée à la mémoire des victimes, mais les souvenirs sont vivaces.

Cet attentat s’est produit durant la Seconde Intifada. Le 27 mars 2002, le soir de la Pâque juive, un palestinien, venant de la Judée Samarie , s’est introduit dans la salle à manger de l’hôtel Park, où il a fait exploser sa bombe au milieu des familles qui célébraient le Seder de Pessa’h. 29 personnes ont été tuées et 140 ont été blessées, dont 20 grièvement.

Apprenant cet attentat au moment où elles-mêmes préparaient le Seder, les communautés juives d’Europe et d’Amérique ont été bouleversées. C’est l’ensemble du monde juif qui s’est ainsi senti visé.

Aussitôt l’attentat-suicide a été revendiqué par le mouvement palestinien Hamas, le gouvernement Sharon ordonna en représailles l’opération Rempart au cours duquel l’armée israélienne s’est redéployée dans les territoires en avril 2002 dans le but de faire cesser les attentats palestiniens.

L’assaut contre le camp terroriste de Jénine, considéré alors par les Israéliens comme une pépinière de kamikazes, dura du 3 au 11 avril 2002, dans le cadre de l’opération Rempart. Cette opération avait pour objet, selon Israël, de rechercher des membres d’organisations terroristes, suite à l’attentat de Netanya du 27 mars.

La bataille opposa des soldats israéliens appuyés par des chars et des hélicoptères à des membres à 90 – 100 terroriste palestiniens de trois organisations palestiniennes, le Hamas, le Jihad islamique palestinien et les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, retranchés dans le centre du camp de réfugiés. Au cours de l’opération Rempart décrétée en représailles par le gouvernement israélien, une incursion à Jénine fit 58 morts, en majorité des terroristes. Le père de l’une des victimes de ces représailles (Ahmad, un palestinien de 11 ans) fera don du cœur de son fils à un enfant juif israélien en attente de greffe.

L’attentat du Park Hotel de Netanya, a démontré au monde que le Hamas est véritablement l’une des plus sanguinaires et fanatiques organisations terroristes de l’histoire humaine. Les nazis c’est ceux qui massacraient des familles qui célébraient le Seder de Pessa’h.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*