| More

Belle démonstration de la prouesse d’Israel. Selon l’Indice Global de l’Innovation publié cette semaine, Israël figure à la quatorzième place. L’an dernier, l’Etat juif ne se trouvait qu’à la 23e.

L’IGI reconnaît le rôle clé de l’innovation comme moteur de la croissance économique et la prospérité du pays. L’Etat Juif a décidé de miser sur la science, la technologie, l’innovation, à tel point qu’on le surnomme parfois la Silicon Valley du Proche-Orient.

Les résultats de la quatrième édition de L’Indice Global de l’Innovation (IGI) qui viennent d’être publiés pour l’année 2011 montrent qu’Israël est devenu une super-puissance technologique.

En de 63 ans, Israël s’est doté de centres de recherche universitaires et hospitaliers de réputation mondiale (1). La politique développée par Israel, durant les 25 dernières années, visait à faire du pays un modèle d´exportation de savoir-faire dans le domaine tecnologique.Appelée Yozma (Initiative), elle consiste à remettre des fonds en Investigation et Développement. C´est ceci qui a permis au pays, de ne plus être un simple exportateur d´oranges et de textiles, mais de se convertir en une nation orientée vers les technologies où sont présentes plus de 2 500 Start ups, et plus de 60 entreprises en Venture Capital.

Israël a placé l’innovation au cœur de son développement industriel .Les avancées technologiques et les innovations scientifiques participent à l’essor l’économie du pays centrée sur les activités technologiques, l’innovation, le capital humain et l’accroissement de la prospérité.

La politique d’Israel est axée sur le subventionnement de la R&D privée qui a permis à au pays de devenir l’un des principaux centres d’innovation technologique au monde. Faut-il le rappeler ? La R&D civile représente 4,8% du PIB israélien, ce qui place l’état hébreu de loin au premier rang mondial pour ce qui est de l’intensité de la recherche qui s’y déroule. Le second, la Suède, est à 4,1% et la moyenne de l’OCDE est de 2,1% (ce qui correspond au score français).

Conséquences économiques et sociales de ces choix. Israël, une grande nation technologique.On peut ainsi comprendre comment Israël est sollicité dans le monde entier pour apporter son savoir faire.

L’Université de Ben Gourion a indiqué la semaine derniére la reprise d’un partenariat de recherches avec l’Université de Johannesburg. Les deux établissements ont signé un contrat le 8 juillet dernier dans laquelle ils s’engagent à poursuivre leur collaboration en matière de purification d’eau et de transformation d’algues en énergie.

Israël qui veint d’être classé 14ème nation au monde en matière d’innovation nous a tellement habitué que plus rien ne nous étonne. Devant de telles ingéniosités dans tous les domaines, il y a de quoi être très fier.


Ftouh Souhail

(1) A titre d’illustration, voici quelques exemples de domaines d’excellence (liste non exhaustive) pour les 7 principaux centres de recherche : l’Institut Weizmann pour les biotechnologies, le Technion pour les télécommunications, le spatial ; l’Université de Haïfa pour les sciences sociales ; l’Université Hébraïque de Jérusalem pour les recherches médicales ; l’Université de Tel-Aviv pour les recherches multidisciplinaires ; l’université Bar Ilan pour l’oncologie et la fertilité ; l’université Ben Gourion du Negev pour les études du désert.

Leave a Reply

*