| More

L’opération Salomon fête son 20e anniversaire. Cette opération militaire israélienne permit en 1991 d’amener les Juifs d’Éthiopie en Israël. Cette opération fut la plus importante immigration de Beta Israel vers leur nouveau « foyer national », deux fois plus que l’Opération Moïse et l’Opération Josué réunies.

Le régime éthiopien était déstabilisé par des rebelles en 1991. Plusieurs organisations juives ainsi que l’État d’Israël sont alors préoccupés par le sort des importantes communautés de Falashas ou Beta Israel qui vivaient en Éthiopie et dont l’émigration de masse pourtant voulue par ces populations était rendue difficile jusque-là par le régime Mariam. L’affaiblissement de ce dernier est une occasion pour permettre l’Aliyah des Juifs d’Éthiopie selon un plan déjà imaginé depuis 1990.

En 36 heures, 34 avions de la compagnie israélienne El Al et des C-130 de l’armée de l’air israélienne se relaient pour transporter 14 325 Beta Israel hors d’Éthiopie. Ils sont accueillis en Israël. Cette opération enregistre le record du nombre de passagers en un vol le 24 mai 1991 avec 1 222 passagers (1 087 enregistré plus les enfants en bas age) transportés dans un Boeing 747 de El Al (1).

Une très importante somme d’argent fut engagée dans cette opération qui reçut le nom de “Salomon” en souvenir du Roi Salomon qui avait pris pour épouse la Reine de Saba, Reine d’Ethiopie. Lors de l’arrivée en 1991 des juifs d’Ethiopie en Israël, certains d’entre eux avaient déjà de la famille en Israël (qui était arrivée quelques années avant).

Beaucoup d’autres juifs d’Ethiopie qui entendirent parler de ce renouveau de l’alya se pressèrent aux portes de l’Ambassade israélienne et demandèrent à monter eux aussi. A leur arrivée certains juifs d’Ethiopie retrouvèrent leur famille après une séparation de plusieurs années.

Pour les Juifs venant d’Éthiopie, venir en Israël c’était réaliser leur désir le plus profond, leur rêve sioniste millénaire. Pouvoir enfin poser leurs pieds sur la Terre Promise, et y trouver la terre à laquelle ils aspiraient en tant que Juifs. Selon certains, ils sont encore 8000 en Ethiopie et tous veulent émigrer en Israël. La ministre israélienne de l’Immigration et de l’Intégration, Sofa Landver, a décidé de prendre les choses en main et d’accélrer le retour des Falashmuras pour les préparer à une immigration éventuelle.

Il y a quelque 120.000 personnes d’origine éthiopienne en Israël aujourd’hui, 80.000 d’entre eux nés en Éthiopie et le reste né en Israël. La population de la communauté éthiopienne est relativement jeune par rapport au reste de la population juive israélienne. Les enfants de moins de 14 ans représentent un tiers de leur minorité (contre 1/4 pour le reste des juifs d’Israël)… Et seulement 5% des éthiopiens d’Israël sont âgés de plus de 65 (par opposition à 11%).

Ftouh Souhail

(1) Dans les années 80 et 90, Israël a organisé deux opérations de “rapatriement”, permettant à 35.000 juifs éthiopiens de s’installer en Israël. Jérusalem avait promis que tous les Falashmuras, une communauté d’Ethiopiens d’origine juive et convertis de force au christianisme au XIXe siècle, auraient émigré en Israël d’ici la fin 2012

Leave a Reply

*