| More

Selon une enquête de l’OCDE, Israël se situe à la 5ème place mondiale en matière l’espérance de vie devant la France et le Luxembourg. En 2009, les Israéliens vivaient en moyenne 81.6 ans contre 83 ans pour les Japonais champions en ce domaine. Autre bonne nouvelle, la mortalité infantile est une des plus bas monde.

Israël est en effet des pays où le niveau de santé est le plus élevé au monde. L’espérance de vie en Israël a atteint 81 ans, seulement deux ans de moins que l’espérance de vie des Japonais. L’Etat juif fait ainsi partie des 14 pays où l’on vit le plus dans le monde !

Les résultats de cette enquête de l’OCDE sont très proches des statistiques de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Israël est par ailleurs fort bien placé dans le classement de la plupart des autres catégories concernant la santé dans le rapport de l’OCDE. Israël dépasse même en bien des domaines la moyenne des pays européens. Dans le rapport de l’OMS aussi, Israël est aussi classé dans le groupe des pays européens.

La population israélienne comparée aux populations des pays occidentaux est considérée comme jeune puisque 28% des Israéliens ont entre 0 et 14 ans (contre 17% en moyenne dans les pays européens). 10% de la population ont plus de 65 ans (contre 15% dans les pays occidentaux).

J’ajoute également qu’en Israël la minorité arabe (qui représente à peu près 20 pour cent de la population) a une espérance de vie supérieure à celle des populations arabes de la région.

D’après les statistiques officielles, il y aurait un écart d’environ cinq ans entre l’espérance de vie des citoyens arabes d’Israel et celle des populations arabes voisins du Proche-Orient.

On peut ainsi comprendre comment chez les nourrissons arabes en Israel, le taux de mortalité est le plus bas par rapports à ses voisins. Chez les communautés arabes musulmanes, le taux de mortalité des nourrissons est de 7,3 pour 1 000 naissances, mais il s’élève à 43,1 chez les voisins égyptiens et est même de en 49,5 en Syrie selon l’OMS.

Les disparités entre les populations musulmanes d’Israel et les celles des autres pays arabes restaient plus importantes si on va au Yémen ou au Maroc. La mortalité maternelle (4 pour 100 000) est beaucoup plus basse en Israel que les moyennes des pays arabes, qui sont de 57 pour 100 000.

D’autre part, Israël, avec ses hôpitaux développés et la loi progressiste de 1994 sur la santé pour tous, a un système médical réputé et ses citoyens bénéficient généralement de services de qualité. Les villes et les localités israéliennes comptent notamment près de 8 fois plus de médecins par habitant que les pays arabes. Israël dispose également d’une moyenne de 37 médecins pour 10 000 personnes, ce qui est plus élevé qu’en Europe, où la moyenne est de 32 praticiens pour le même nombre de gens ( 5 pour 10 000 dans les pays arabes ).

Dans le cadre des efforts déployés pour améliorer le bien-être de ses voisins , l’Administration civile en Judée-Samarie, a aussi pour mission d’organiser et de prendre en charge le traitement complet de patients palestiniens qui ont besoin d’être soignés en Israël.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*