| More

keep-calm-and-fight-for-israel

La presse israélienne se faisait l’écho, depuis quelques jours, d’un appel au calme lancé, le slogan s’affichant en une du Jerusalem Post :  “Keep calm and carry on” (“restez calmes et continuez”).

Les bruits de guerre s’amplifient et se rapprochent. Les heures qui passent rapprochent le Moyen-Orient de l’heure du chaos.

L’alerte reste élevée au sein de l’armée israélienne qui a poursuivi au cours du week-end sa préparation sur le terrain en cas d’attaque américaine en Syrie et a terminé le déploiement de batteries “Iron Dome” à travers le pays, y compris dans le Goush Dan et un autre à Safed. Cependant, les israéliens ne sont pas impressionnés par tant de tension et les  hôtels dans le pays sont plein à craquer pour la saison.

L’armée israélienne est certainement bien préparée face au conflit syrien pour justifier à posteriori son calme et sa détermination. 

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a réagit officiellement, dimanche, à la décision du président américain Barack Obama de demander au Congrès de voter en faveur de frappes militaires en Syrie, assurant qu’Israël restait “prêt à tous les scénarios”.

Dans le cadre de la réunion hebdomadaire du conseil des ministres, M. Netanyahu a affirmé qu’“Israël est calme et sûr de lui-même, les citoyens d’Israël savent que nous sommes prêts à tous les scénarios”.“Nos ennemis ont de très bonnes raisons de ne pas tester notre force, notre puissance. Ils les connaissent” a-t-il ajouté.

Pour parer à d’éventuelles attaques du régime syrien et de l’organisation terroriste chiite libanaise du Hezbollah, l’État hébreu a déployé au nord d’Israël et à Tel Aviv son bouclier antimissile Iron Dome, autorisé le rappel limité de réservistes, et préparer la population civile en distribuant des masques à gaz.

De son côté, le chef d’état-major israélien, le lieutenant-général Benny Gantz, s’est exprimé jeudi au sujet des récents événements en Syrie, et a réaffirmé le niveau de préparation de Tsahal à toute éventualité. “Nous sommes à l’aube de temps difficiles”, a-t-il averti, “mais nous espérons ne pas avoir à agir”.

“Nous n’avons aucun lien avec les événements qui se déroulent à notre frontière, mais si des attaques sont lancées contre Israël, il est évident pour tous les dirigeants de la région et du monde que le prix à payer sera lourd et les pertes pour nos ennemis importantes”, a poursuivi le Lieutenant-Général Benny Gantz.

Jérusalem a fait savoir clairement, à travers les déclarations du premier ministre Benjamin Netanyahu, du ministre de la défense Moshé Ya’alon et du chef d’état-major de l’armée le général Benny Gantz, qu’ Israël ne sera pas un pion dans les guerres déclenchées par d’autres pays ( en référence aux États-Unis.)

Souhail Ftouh

Leave a Reply

*