| More

9

Le Premier ministre israélien à coté de Nir Barkat, le Maire de Jérusalem, supervise l’évolution de la situation sur le terrain

Israël n’aura pas échappé à la vague de froid qui touche le Moyen-Orient.

La tempête Alexa qui frappe Israël depuis la semaine dernière, avec des chutes de neige en altitude et des pluies ailleurs, ainsi que des vents violents a paralysé la capitale Jérusalem qui est perchée sur des collines. La plupart des routes de la Ville sainte, située à 795 mètres d’altitude, étaient fermées. Le maire de la ville a appelé l’armée à l’aide pour secourir des automobilistes bloqués.

La municipalité de Jérusalem a indiqué que 540 automobilistes, bloqués par les intempéries, avaient été hébergés au Centre de conférence international de la ville. Environ 29 000 foyers étaient privés d’électricité samedi matin, dont 13 000 à Jérusalem, selon la compagnie israélienne d’électricité. 
Selon les prévisions, les conditions devraient rester difficiles pendant plusieurs jours, avec de nouvelles chutes de neige prévues. Les conditions météorologiques sont très inhabituelles dans cette région du monde.

Un météorologiste a estimé que de 45 à 60 centimètres de poudreuse recouvraient la ville de Jérusalem, du jamais-vu depuis 70 ans. Selon lui, la neige y avait atteint 1 mètre en 1920.

Dans le nord d’Israël, 45 villes et villages étaient coupés du monde, selon la police, qui a dû venir en aide à 200 automobilistes bloqués par la neige pendant la nuit de à samedi à dimanche.

Dans le centre d’Israël, un nourrisson arabe israélien est décédé à Lod, dans un incendie apparemment déclenché par un radiateur défectueux, selon une porte-parole de la police, et un homme de 36 ans est mort à Rishon LeZion en tentant de réparer une fuite sur son toit, selon les médias israéliens.

Compte tenu de ces circonstances, les trains vers Tel-Aviv et Haïfa ont été autorisés à circuler samedi, alors que tous les transports publics s’arrêtent habituellement pour shabbat, jour de repos hebdomadaire juif.

L’armée a utilisé  des véhicules blindés pour distribuer de l’aide dans ces zones, où le ministre de la Défense, Moshe Yaalon, a prévu encore “deux jours cruciaux”.

Les équipes d’urgence ont continué leur travail ce samedi, alors que certaines routes sont bloquées par le mauvais temps.

Au cours d’une patrouille de routine, le capitaine Omri Seiner et les soldats de la Brigade Nahal ont vu un véhicule palestinien bloqué dans la neige.

«Allons les aider, notre véhicule est assez puissant pour les sortir de là”, a déclaré Omri à ses soldats. Ils ont accroché un câble de remorquage au véhicule palestinien, l’ont tiré et les passagers ont pu en sortir sains et saufs. “Notre objectif était simple: offrir un coup de main”, explique t-il. 

Les soldats sont sur le terrain et se tiennent prêts à aider toutes les victimes de la tempête de neige de ces derniers jours.

Hier soir une femme juive vivant à Yitzhar en Samarie, a téléphoné au centre crise de la ville pendant  Shabbat et leur a dit qu’elle allait accoucher. Vue que certaines routes sont impraticables, l’unité d’élite de sauvetage de Tsahal, l’unité 669, a envoyé un hélicoptère pour la transporter à l’hôpital, où elle a donné naissance a un petit garçon en pleine santé !

Souhail Ftouh

10
6
7
11
12
13

Leave a Reply

*