| More

Des délégations d’élèves venues de 25 pays arriveront dans le pays pour participer au championnat du monde de natation scolaire, qui se déroulera, pour la première fois depuis de nombreuses années en Israël.

Jusqu’à présent, elles refusaient de se déplacer en Terre sainte, craignant pour leur sécurité. Le ministère de l’Education a fait des pieds et des mains pour les convaincre qu’elles ne risquaient rien. Il financera même ces compétitions à hauteur de 2 millions de shekels.

Les championnats du monde de natation scolaire créés en 1973, se déroulaient tous les 2, 3 ou 4 ans en fonction du calendrier international.

Après une période de relative stabilité (1978-1998) lors de laquelle les championnats avaient lieu tous les quatre ans, la Fédération internationale de natation décide de donner de l’ampleur à ses championnats en les programmant tous les deux ans (années impaires).

Depuis 1993, il existe aussi des championnats du monde en bassin de 25 mètres qui se déroulent eux aussi tous les deux ans, mais ces derniers ont encore du mal à trouver une véritable place dans le calendrier international.

Les éditions regroupent toutes les disciplines gérées par la FINA : natation, nage en eau libre, natation synchronisée, plongeon et water polo, tandis que les éditions en bassin de 25 mètres ne concernent que des épreuves de natation.

Parmi les grandes régions du globe terrestre, l’Afrique est le seul continent à ne pas avoir organisé la compétition. L’Australie est le seul pays à avoir accueilli à trois reprises la compétition.

Le Sport scolaire donne à tous les élèves les mêmes droits et les mêmes devoirs ainsi que la possibilité de s’exerçer au respect de la règle, de l’adversaire et de l’arbitre. Le Sport scolaire privilégie l’engagement collectif.

Parce que les temps des rencontres sont source d’amitié, de joies, d’émotions fortes, Israel a décidé d’acceuillir les Championnats du monde de natation scolaire.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*