| More

L’Etat d’Israël a été admis, depuis quelques jours, en tant que membre du Conseil des directeurs du Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD).

Le PNUD soutient les besoins immédiats des pays pauvres en réhabilitant leurs infrastructures et en améliorant leur production alimentaire, surtout dans les zones rurales.

Le PNUD a réalisé des progrès satisfaisants, à travers le monde, dans l’amélioration de la sécurité alimentaire. Un certain nombre de régions comptent néanmoins toujours des populations vulnérables importantes, en particulier en Afrique.

La réponse prévue du PNUD comprend la distribution à ces populations vulnérables de bons pour les produits de base, afin de leur permettre de reconstituer leurs stocks d’intrants agricoles ; ainsi que la réhabilitation des infrastructures nécessaires pour accroître la disponibilité de l’eau et empêcher une détérioration encore plus importante de la sécurité alimentaire.

Israël participera pleinement à la définition de la stratégie de cet organisme onusien, à l’approbation du programme d’aide à divers pays et à l’avalisation des budgets afférents.

Israël vise pas son adhésion au PNUD de contribuer à réhabiliter les infrastructures agricoles essentielles dans ses pays pauvres, notamment en mettant en place des puits peu profonds, des forages et des pompes à eau ; en remettant en état des canaux d’irrigation et des infrastructures de collecte des eaux ; et en créant des emplois à court terme pour permettre à ces populations d’améliorer leur accès à la nourriture, de retrouver leur dignité grâce au travail et de se préparer aux prochaines saisons agricoles.

Au Kenya, l’Etat Juif a déjà aidé certaines communautés à faire face au stress supplémentaire généré à la fois par la sécheresse et l’afflux des réfugiés venus de Somalie.

Le chef de la délégation israélienne à l’Onu, Haïm Wachsmann, a salué cette adhésion alors qu'”Israël développe des exertises dans divers secteurs de développement comme l’agriculture, l’éducation, et les services de santé publique”.

Le PNUD est fermement convaincu qu’un engagement plus efficace d’Israel dans la réduction de la pauvreté et le renforcement de la résilience est essentiel pour aider les personnes affectées à sortir du cycle des catastrophes.

Vous aussi vous pouvez contribuer également au niveau mondial à travers le Fonds d’affectation spéciale thématique du PNUD pour la prévention des crises et le redressement. Un don via le site http://donate.undp.org pourra aider le PNUD à fournir une réponse et un soutien rapide aux victimes de catastrophes dans le monde*.

Ftouh Souhail

* Plus de 13 millions de personnes à Djibouti, en Éthiopie, au Kénya et en Somalie sont affectés par la sécheresse et l’insécurité alimentaire.

Leave a Reply

*