| More

Les israéliens ont des raisons de s’inquiéter de la montée de l’insécurité dans leus villes. Il ne se passe pas un jour, en effet, sans que la presse en Israel ne relate des affaires de criminalité où des citoyens sont lynchés, d’autres victimes de vol à l’arraché, où des bandes armées d’épées se mettent, pour une raison ou une autre, à terroriser la population dans certains quartiers.

Une tentative de rapt d’un enfant israélien par des Palestiniens aurait échoué, ce mardi 27 septembre 2011 dans le secteur de Har Bracha au sud de Shekhem (Naplouse), en Samarie, selon un témoin oculaire.

Un véhicule avec plaque d’immatriculation de l’Autorité palestinienne se serait arrêté à un emplacement prévu pour autostoppeurs et les passagers auraient tenté de kidnapper un enfant israélien. Un militaire posté à proximité aurait tiré en l’air et les Palestiniens auraient pris la fuite. L’enfant est sain et sauf.

Ce n’est pas la première que des criminels du coté palestiniens visent des enfants de la sorte. On ne compte plus le nombre des affaires de criminalité ou des enfants sont visées .Les parents en Israel se plaignent d’agressions perpétrées devant les établissements scolaires contre leurs enfants par des malfaiteurs arabes armés d’objets tranchants, si bien que nombre de ces établissements recourent à des vigiles pour veiller à leur sécurité.

Un Palestinien a volé, le 9 août dernier, un véhicule israélien dans lequel se trouvait une enfant de 5 ans. Le propriétaire du véhicule s’était arrêté quelques instants sur la route entre Goush Etzion et Hébron, pour faire une course, laissant le moteur allumé.

Le voleur s’est arrêté un peu plus loin, a déposé la fillette sur le bord de la route et a poursuivi son chemin. Des passants ont repéré l’enfant et l’ont ramené à ses parents. La voiture a été retrouvée à proximité d’un poste de Tsahal, à hauteur de Halhoul.

Le 29 mars dernier, quatre Palestiniens séjournant illégalement en Israël ont été mis en garde à vue par la police du district de Dan (région de Tel Aviv). Ils sont suspectés d’avoir violé pendant plusieurs semaines un enfant de 11 ans, originaire de Bnei Brak, une ville ultra-orthodoxe de la banlieue de Tel-Aviv. L’enfant aurait fini par avouer à son frère, qui a porté plainte, les sévices dont il aurait été victime.

La criminalité palestinienne a pris de l’ampleur depuis les petits délits de vol aux crimes commis à l’encontre des israéliens ou meme des étrangers.

La Cour du district de Jérusalem a condamné ce dimanche 25 septembre Kafah Ghanimat pour l’assassinat de Kristine Luken, une touriste assassinée en pleines montagnes près de Jérusalem, et de Neta Sorek de Zichron Yaacov, dont le corps a été retrouvé en février 2010 près du Monastère de Beit Jamal, à extérieur de Jérusalem.

Le corps de Luken a été découvert dans une forêt près de Jérusalem fin décembre 2010. Un mois plus tard, la police a indiqué avoir démantelé une cellule palestinienne responsable de l’assassinat de la touriste américaine.

La Cour du district de Haïfa a condamné aussi dimanche un Palestinien âgé de 19 ans à 30 mois de prison. Ce dernier a été reconnu coupable pour avoir poignardé et blessé quatre personnes dans une rixe impliquant son neveu.

Des bus sont attaqués à Jérusalem, à Hébron et à Gush Etzion par des bandes de malfaiteurs palestiniens armés de coutelas, qui délestent les passagers de tous leurs objets de valeur ou de leur argent. Les habitants juifs de la Judée Samarie sont souvent attaqués par des bandes armées, et celles-ci deviennent encore plus agressives si elles font face à un adversaire armé.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*