| More

neta

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a renoncé,à se rendre à Johannesburg, pour l’hommage à Nelson Mandela, prévu ce mardi 10 décembre 2013 pour des raisons budgétaires et sécuritaires.

Le Premier ministre a décidé de renoncer à sa participation aux funérailles de Nelson Mandela à cause du coût du voyage en Afrique du Sud, rapportent les médias israéliens(1).

La décision a été prise compte tenu du coût élevé du voyage et des mesures sécuritaires requises. Le Bureau du Premier ministre a estimé que le voyage aurait coûté environ sept millions de shekels ( 1.450.000€ ).

M. Netanyahu devait participer à la cérémonie et s’asseoir dans la zone VIP du stade, mise en place pour les chefs d’État du monde, y compris le Président américain Barack Obama, le Président français Francois Hollande ou le Président iranien Hassan Rohani.
M. Netanyahu avait notifié les autorités sud-africaines de sa présence mais il a annulé sa visite à la dernière minute en raison des frais à engager, sept millions de shekels au bas mot, soit 1,45 millions d’euros, pour son transport et sa sécurité sur place, précise la radio publique et le quotidien Haaretz.

Les frais de fret d’un avion privé de la compagnie nationale El Al représentaient à eux seuls 2,8 millions de shekels (environ 600.000 euros), selon le Haaretz. Le transport du matériel et du personnel de sécurité à bord d’un appareil de l’armée de l’air aurait coûté la bagatelle de 3,2 millions de shekels supplémentaires (666.000 euros), sans compter les autres dépenses.

Shimon Peres annule aussi le déplacement en Afrique Du Sud et a jugé trop cher pour son Etat le fait d’assister aux funérailles.
Les autorités israéliennes envisagent actuellement de se faire représenter en Afrique du Sud par le président de la Knesset, Yuli Edelstein, ou par la ministre de la Justice Tsipi Livni.

On note que, selon la ministre sud africaine des Affaires étrangères, Maite Nkoana-Mashabane, 53 chefs d’État et de gouvernement ont confirmé qu’ils se rendraient en Afrique du Sud pour les funérailles. 150 000 personnes sont attendues  pour rendre un dernier hommage à Mandela. Une cérémonie d’hommage officielle est organisée ce mardi au stade Soccer City à Johannesburg, à partir de 10 heures ( GMT), où certains prendront la parole. Les obsèques sont prévues dimanche à Qunu, son village natal dans le sud du pays.

Les champions arabes de la mendicité se bousculent à Johannesburg

Le président tunisien Moncef Marzouki a annoncé qu’il assisterait à Johannesburg aux cérémonies à la mémoire de Mandela.

Alors que la Tunisie est au bord du gouffre financier ce président va en Afrique du Sud à la tête d’une délégation au bord d’un avion spécial. Il se fait tout payer par les contribuables de son pays. Ce voyage va coûter au moins 2 million de dinars,( 930 milles euros ) durant les 22 heures de voyages (aller et retour ).

Alors que le président tunisien est très contesté en ce moment  à cause du désarroi total dans lequel se trouve le pays après la révolte il y a deux ans, lui il passe son temps à se promener partout dans le monde sur le compte des contribuables. 

Pire encore ; le 2 décembre dernier le PDG de Tunisair ( la compagnie nationale aérienne) M.Rabeh Jrad a annoncé que la présidence de la République tunisienne désire acheter un nouvel avion, tout ceci même quand la liquidité du trésor public ne permet plus d’assurer la paie des prochains mois. En effet,après les événements du 14 janvier 2011, le pays connait l’appauvrissement d’une large frange de la population mais aussi une récurrence des états de tension sociale et le pourrissement galopant de la situation économique. Selon les économistes  le taux d’endettement du pays pourrait atteindre 47% en 2013 contre 44% en 2012. La budget de l’Etat compte de plus en plus sur les aides internationales.

Même le président de l’Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas, a annoncé qu’il assisterait mardi aux cérémonies à la mémoire de Mandela. En même temps, Abbas, lui, se fait tout payer par les contribuables européens donc cela ne le gêne pas de dépenser autant… Même quand son pays vit « dans la crise. ».

Depuis des années les Palestiniens se sont montrés incapables d’assumer leur autonomie.Sans l’aide des contribuables européens et américains qui payent les salaires des plus de 100 000 policiers et fonctionnaires de l’Autorité palestinienne, l’économie de la Cisjordanie se serait depuis longtemps effondrée. Les détournements de fonds de l’aide européenne et américaine par les palestiniens est tout simplement un phénomène bien établi. Ce n’est pas pour rien que 78 % des palestiniens pensent, dans un sondage récent, que l’Autorité Palestinienne est corrompue.

Israël inculque aux pays Arabes l’essence même d’un État de Droit

C´est évident que l’Etat Juif dérange les pays Arabes par l’exemplarité de ses lois et ses instituons démocratiques. Israël est un pays de Droit, il n’est pas l’Égypte, la Libye ou le Maroc.Et les Israéliens ne tolèrent pas la gaspillage de deniers publics dans les voyages, les honneurs, les beaux salons et les tapis rouges des dirigeants. Chez eux, un chef d’Etat ou un Premier ministre doit respecter la Knesset, les lois de l’État et les citoyens.

Combien d’arabes savent, par exemple, que l’Etat d’Israël ne dispose pas d’avion présidentiel ou le Président puisse se reposer ou consulter des dossiers en toute tranquillité ?

D’ailleurs le Président Shimon Peres a décidé, depuis quelques années, qu’il n’est pas prêt à payer le prix que la compagnie israélienne d’El Al, souhaite facturer. A cause des prix exorbitants d’El Al, le Président israélien s’envole sur Air Canada !
Ainsi, le Président de l’Etat Juif, plutôt que de voler avec la compagnie aérienne nationale,il s’est mis à voyager à l’étranger avec Air Canada.

shimon-peress

Le protocole veut que Shimon Peres, 90 ans, s’envole à chaque fois avec du personnel paramédical et des bouteilles d’oxygène à bord des vols de la compagnie aérienne israélienne. Quand El Al a proposé de s’occuper de la bouteille d’oxygène pour la modique somme de 4.700 $, le représentant du Président israélien a négocié. Air Canada a offert un prix nettement inférieur pour le voyage du président israélien. Et puisqu’il s’agit d’un honneur de servir un pareil homme, Air Canada s’est proposé même de ne pas faire payer le stockage des bouteilles d’oxygène. La compagnie aérienne israélienne a généralement des prix bien plus élevés que ses concurrents.

En Israël, même les voyages des personnalités publiques en fonction qui sont fiancés par des donateurs privés sont interdits. C’est dans cette ligne, qu’en mars 2011, le procureur général le l’Etat Yehuda Weinstein avait ouvert une enquête sur le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu et sa femme Sara à propos de voyages à l’étranger.

En 2004 et 2005, alors que M.Netanyahu occupait le poste de ministre des Finances, il s’est rendu trois fois aux États-Unis pour visiter des Instituts de recherche en entreprise et la compagnie Bonds. Sa femme Sara l’avait rejoint à ces occasions. Les coûts de ces trois voyages, qui ont été financés par des organisations privées, s’élevaient à 28.500 dollars.

L’information a été révélée par la chaîne de télévision ”Channel 10” qui avait enquêté sur un rapport basé sur un carnet des vols à l’étranger du chef du gouvernement qui ont été payés à plusieurs reprises par des magnats de la finance dans la période écoulée entre ses deux mandats de Premier ministre. Des donateurs juifs semblent ainsi avoir financé des dizaines de voyages lorsque B. Netanyahu était ministre des Finances de 2003 à 2005.

Un reportage de Channel 10 avait listé des hommes d’affaires comme étant des financiers des voyages de Netanyahu. Parmi eux, l’homme d’affaire juif-canadien Marc Belzberg et le chanteur Dadi Graucher, qui ont payé 50.000 dollars à B. Netanyahu pour qu’il fasse un discours lors d’un événement. L’affaire dite ”Bibi-tours” avait fait la une des grands titres des journaux locaux.

Combien d’arabes savent aussi qu’en Israël un maire ou un homme politique qui accepte de recevoir un billet gratuit pour un concert ou un match de Foot est considéré comme un corrompu contrairement à ces pays arabes ou la population crèvent la faim, avec moins d’un dollar par jour, pendant que la classe politique corrompue a des millions de dollars, des palais avec robinetteries et poignées de portes en or et que leurs grosses et grasses bonnes femmes sont décorées comme des sapins de noël roulant dans des voitures somptueuses ?

Souhail Ftouh

(1) Source :http://www.jpost.com/Diplomacy-and-Politics/Netanyahu-Peres-will-not-attend-Mandela-memorial-334373

Caricature de la presse israélienne : Bibi et Sarah et les funérailles de Mandela
bibi-mandelas-funeral

Leave a Reply

*