Israël au China International Import Expo de Shanghai, pour de plus larges relations avec les Chinois

L’État juif a marqué sa présence dans la Foire Internationale des Importations de Chine ” China International Import Expo. Israel a pris  part  à la première édition de cette Foire  qui s’est déroulée au Centre National des Expositions de Shanghai du 05 au 10 Novembre 2018. Israël possède beaucoup d’opportunités en Chine.

Cette importante manifestation a été lancée par le Gouvernement Chinois suite à une décision du Président Chinois dans le but de démontrer l’ouverture de la Chine à l’importation des produits et services en provenance du monde entier.

Cette première édition de la foire compte la participation de plus de 5000 exposants internationaux en provenance de 120 pays sur une superficie totale d’exposition s’élevant à 200.000 m2.

La foire est divisée en plusieurs halls d’exposition par secteur à savoir les industries agroalimentaires, les industries mécaniques, les industries électroniques, les produits de l’artisanat et les accessories de décors, le matériel médical ainsi que les services. Les organisateurs de la foire s’attendent à la visite de plus que 400.000 acheteurs chinois suite à la large compagne médiatique organisée depuis plusieurs mois en Chine.

La participation israélienne à cette foire est organisée par l’Ambassade d’Israël  à Pékin et elle a pour but de consolider les relations commerciales israélo-chinoises et de promouvoir les produits technologiques sur ce marché à fort potentiel.

Le Pavilion israélien  situé au hall spécialisé dans les industries médicales a permis aux exposants israéliens d’établir des contacts intéressants avec les professionnels chinois qui visitent la foire. Plus que 50 leaders israéliens du mondes des affaires et de l’industrie étaient présents. Ils ont eu une riche discussion sur des sujets d’intérêts généraux du secteur israélien de l’indistrie médicale.

En marge de cette participation, une délégation d’hommes d’affaires israéliens représentant différents secteurs d’activités visitent également la foire et vont bénéficier d’un programme de rencontres professionnelles BTOB.

Une délégation officielle conduite par son Excellence Mr Zvi Heifetz, Ambassadeur d’Israël à Pékin ainsi que des représentants du Ministère du Commerce ont pris part à la cérémonie officielle d’ouverture de la foire marquée par la présence du Président Chinois ainsi qu’au forum économique organisé en marge de cet évènement.

Le vice-président chinois a participé, le mois dernier,  à un événement dédié à l’innovation en Israël. Wanq Qisham a été  accompagné d’une délégation chinoise pour assister au quatrième sommet de l’innovation, organisé par le bureau du Premier ministre les 24 et 25 octobre 2018. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu était présent.

 

Israël possède beaucoup d’opportunités en Chine

Les USA et la Chine sont donc les 2 plus grands investisseurs d’Israel dans le secteur de haute-technologie, dans la biotechnologie et l’agro-technologie.

La Chine s’est forcée une place parmi les rois du monde en investissant massivement dans la Super Haute Technologie en Israel depuis 2012, l’année du Dragon et en surpassant même les investissements des USA depuis cette année article publié en 2014 : « la Chine investit plus depuis 2 ans en Israel que les USA »

La Chine signe son alliance avec Israel l’année du Dragon en 2012, le 21 février ( et non ce n’est pas le 21 décembre!), le signe astrologique le plus puissant. Citation : «Elle pense que la coopération sino-israélienne portera plus ses friots et aura du succès dans l’année du dragon.”

Les Chinois ont investi 7,3 milliards de dollars dans des entreprises israéliennes à ce jour. Parmi le plus gros investissement fut de 1,4 milliard pour l’acquisition de 60% de MA Industries, le plus gros fabriquant mondial de produits chimiques génériques de protection des cultures agricoles, par Chemical China (ChemChina) à la fin de 2011.

La Chine a créé un centre de recherche scientifique de robots en Israel de 130 millions de dollars en 2015. Le premier “Sommet de Technologie, d’inovation et d’investissement Chine-Israël” s’est déroulé à Pékin du 4 au 6 janvier 2016.

Les entreprises israéliennes sont connues pour leur haute-technologie et leur innovation, tandis que les entreprises chinoises jouissent d’un énorme marché et de riches ressources humaines bien éduquées. Les entreprises israéliennes ont bien des opportunités et un riche futur avec la Chine avec des avantages en complémentarité et une plus forte collaboration entre Israël et les entreprises chinoises

La Chine investit sans cesse des millions en Israel, Israel, invente et crée la High Tech (robots soldats, robots policiers, robots d’usine, ville intelligente, logiciels d’espionnage, mobiles) , et ensuite la Chine copie la High Tech d’Israel et la reproduit en masse. Ainsi Le Duo de choc Israel-Chine domine le monde.

Li Ka-Shing l’homme le plus riche d’Asie et de Chine investit des millions dans les instituts de recherche d’informatiques, de robotique, et de sciences d’Israel et crée des programmes communs entre la Chine et Israel pour inviter les industries de technologie d’Israel à faire leurs recherches en Chine et à accroître la puissance de technologie de la Chine.

Pour le milliardaire chinois Li Ka Shing la collaboration de la Chine et Israel est indispensable et leur permet de former un couple imbattable et de défier toute concurrence: « Cette collaboration combines la start-up nation (Israel) avec la nation d’opportunités sans fin (la copy-cat nation la Chine) » déclare Li Ka Shing.

Les entreprises China Vanke, Siasun, Guangzhou Funds, ont créer SIRI Robotics R&D Center en Israël. Le président du Conseil Économique National et de la Task Force Israel-Chine, le professeur Eugene Kandel estime que “Le développement de relations de commerce, de recherche et de développement ainsi que des investisseemnts communs bilatéraux contribueront à la croissance économique des deux pays. Des liens entre Israël et la Chine, leurs entreprises, encouragés et soutenus par les deux gouvernements, est d’une importance décisive pour Israël à une époque où l’économie mondiale dans sa totalité est en train de bouger vers l’Est.”

En septembre 2016, les deux pays ont signé un accord pour établir le Sino-Israeli Robotics Institute (SIRI), la pièce centrale d’un nouveau parc industriel de 2 milliard de dollars à Guangzhou, qui est dédié à amener à la vie la recherche en robotique faite par les chercheurs israéliens et chinois, le but de cet accord étant d’établir un centre Chinese Robotics R&D en Israël au moyen d’un très important investissement de 20 millions de dollars.

La Chine est la 4ème cible d’exportation d’Israël au monde et sa plus importante en Asie. Sous les nouveaux accords signés ces dernières annones , la technologie et les robots sont développés et prefectionnés par des chercheurs israéliens et chinois en Israël et sont produits en masse en Chine.

“Cet accord est une grande première pour l’industrie de la robotique israélienne”, a dit le professeur Zvi Shiller, président de l’Israeli Robotics Association. “Le lien direct qui s’ouvre et ouvre le marché chinois au travers de SIRI et de R&D investment par des entreprises importantes chinoises, vont renforcer la position d’Israël en tant que leader mondial dans l’industrie de la robotique.”

Li Ka Shing investit 130 millions pour permettre à Israel d’ installer un institut de recherche scientifique dans sa province natale de Guangdong en partenariat avec l’Université Shantou en Chine.

Pékin et Tel Aviv ont aussi signé un accord de coopération de partage technologique dans un certain nombre de domaines, incluant l’électronique et les programmes spatiaux.  De plus, un nombre croissant de firmes militaires israéliennes ont aussi ouvert des bureaux en Chine pour vendre leurs produits. “Pékin espère probablement ponctionner l’expertise israélienne pour une coopération en technologie militaire, comme pour des usines de chars d’assaut et des systèmes de radar embarqués, que les Chinois auraient quelques difficultés à produire par eux-mêmes.

Des investissements stratégiques de la Chine dans l’économie israélienne

Jack Ma, le milliardaire et fondateur du géant de la vente Alibaba a été  présent en Israël, fin octobre 2018, pour l’ouverture de la conférence de l’innovation. Il s’agit de la seconde visite de Ma en six mois, après un voyage chargé en mai 2018, au cours duquel il a exploré les opportunités commerciales dans le pays, s’est rendu dans les bureaux de plusieurs starts-up et rencontré Netanyahu à Jérusalem.

Ce milliardaire chinois est admiratif de l’innovation technologique en Israël.

 

A la fois investisseur, le magnat chinois avait souligné qu’Israël était un pays bien plus tranquille que ce qu’il ne s’était imaginé, et que son économie et sa sécurité étaient solides. Netanyahu l’avait alors invité à investir en Israël, soulignant qu’il y a « des opportunités incroyables ici ».

La firme chinoise avait fait son entrée dans le marché des start-up israéliennes en 2015 en investissant dans Visualead, une start-up basée à Herzlyia, spécialisée dans le développement de code de réponse rapide « concepteur ».

La même année, elle a établi un partenariat avec la société de capital-risque israélienne JVP pour investir dans de multiples start-ups israéliennes. Elle a également investi dans Twiggle, Infinity Augmented Reality, Lumus et ThetaRay. La firme a également fait part de son projet d’établir un bureau à Tel Aviv dans le cadre d’un programme de recherche et développement mondial à hauteur de 15 milliards de dollars.

La Chine investit aussi 300 millions de dollars dans les entreprises de recherche Israéliennes sur les villes intelligentes.

Le chinois Kuang-Chi  adopte la technologie israélienne pour construire des villes intelligentes en Chine. Kuang-Chi, un conglomérat de la haute technologie chinoise basé à Shenzen, a récemment lancé un fond d’investissement de 300 millions de dollars à Tel Aviv afin de ponctionner le savoir-faire du pays sur les villes intelligentes, d’après le fondateur de l’entreprise Ruopeng Liu.

“Kuang-Chi est la première entreprise chinoise de VC et d’incubateur qui utilise les capacités du marché israélien avec la vente, distribution, marketing et développement technologique en Chine”, a dit Dorian Barak, associé de la firme Indigo Global, associé de Kuang-Chi dans la vision de Liu sur Israel Based, il y a à cet égard pas mal d’entreprises israéliennes qui pourraient remplir ces fonctions..

“Nous observons la robotique, l’aéronautique et à tout ce qui peut mieux faire comprendre aux machines le comportement humain,” a dit Liu. Kuang-Chi est aussi à la recherche d’opportunités d’investissement dans le domaine de la réalité virtuelle.

L’exportation israélienne vers la Chine a considérablement augmenté, de 60 % dans les huit premiers mois de l’année 2018, comparé à l’an dernier. Ils sont passé de 21,4 milliards de dollars en 2017 à 3,5 milliards de dollars, selon le bureau central des statistiques. Les importations de Chine ont augmenté de 10 %, passant de 4,45 milliards de dollars l’an dernier à 4,9 milliards de dollars en 2018.

Souhail Ftouh