| More

La grande chanteuse et actrice américaine,  Barbra Streisand, a chanté pour la première fois en hébreu la prière “AVINOU MALKEINOU” à la capitale Juive, Jérusalem, devant un parterre prestigieux de personnalités du monde entier.

Avinou Malkenou (Notre Père, notre Roi”) est la prière juive particulière aux dix jours de pénitence, entre le premier jour du mois de Tishri et le dixième, c’est-à-dire entre Rosh Hashana et Yom Kippour, deux jours parmi les plus solennels du calendrier juif.

Elle est composée d’une trentaine de courtes suppliques commençant toutes par Avinou, malkenou, d’où son nom. Elle est récitée immédiatement après la répétition par l’officiant de la ‘Amida.

Cette prière tire son origine, selon le Talmud (Taanit 25b), d’une période de sécheresse, et que les Sages avaient décrété un jeûne public. Rabbi Eliezer sortit dans la rue de la ville afin d’officier, mais malgré ses prières, les pluies attendues ne venaient pas. Rabbi Akiva, l’un de ses disciples, le remplaça, ne dit que deux phrases :” Notre Père, notre Roi, nous avons fauté devant Toi.Notre Père, notre Roi, nous n’avons d’autre Roi que Toi

O notre Père, ô notre Roi, prends-nous en pitié et excuse-nous bien que n’ayons aucune bonne ouvre à te présenter en notre faveur.”

Barbra Streisand est née à Brooklyn à New York, au sein d’une famille juive ashkénaze.Chanteuse très populaire maintes fois récompensée aux Grammys, Barbra Streisand écume les scènes et contribue à plus d’une soixantaine d’albums tout au long de sa carrière, comprenant des reprises de succès du Broadway des années 1920-1930, des interprétations de grands standards de jazz ou de musique pop des seventies, des bandes originales de films.

La star américaine, qui ne cache pas son attachement à Israël, a reçu lundi un doctorat honoris causa de l’université hébraïque de Jérusalem.  Elle doit participer cette semaine aux festivités marquant le 90 e anniversaire du président israélien Shimon Peres .Elle doit se produire au cours de deux concerts en fin de semaine à Tel-Aviv.

Souhail Ftouh

Leave a Reply

*