| More

L’entreprise Better Place à Tel-Aviv vient de dévoiler la Renault Fluence ZE, le tout premier véhicule électrique disponible sur le marché israélien, dès le mois de juillet 2011.

La Fluence de base sera en vente à 122 900 shekels (24 603 €) et les clients auront le choix parmi une variété de services, avec des options d’utilisation allant de 20 000 à 30 000 km par an, l’installation et l’entretien d’une station de recharge à domicile, un accès gratuit aux stations Better Place. En plus de la Fluence standard, une version plus luxueuse du véhicule avec sièges en cuirs et multiples accessoires, sera également vendue pour la somme de 129 900 shekels (26 025 €).

La Renault Fluence ZE sera le tout premier véhicule électrique disponible sur le marché israélien, dès le mois de juillet 2011. Renault-Nissan a injecté 1 milliard de dollars dans ce projet. L’homme d’affaire israélien, Idan Ofer (CEO d’Israel Corp) a mis plus de 100 millions de dollars dans programme.

Better Place est sans contredit le plus grand pari technologique et financier actuellement placé sur Israël. L’entreprise a été fondée par le frère de Tal, Shai, avec l’appui actif de l’actuel président d’Israël et Prix Nobel de la paix Shimon Peres.

« Better Place a été créé en 2007 par Shaï Agassi, dans un souci de réduire la dépendance globale en pétrole. Et aujourd’hui, Israël va devenir un des premiers pays où les véhicules électriques rechargeables, produisant zéro émissions, sont à la dispositions de tous !» a déclaré Moshé Kaplinsy, Directeur général de Better Place en compagnie de Thierry Koskas, le Directeur de programme des véhicules électriques de Renault, à Tel-Aviv dimanche 15 mai 2011.

Après Israël, Better Place vise le Danemark et l’Australie. La Chine, le Japon, la Californie, Hawaii et l’Ontario sont aussi dans les cartons.«Better Place a démarré il y a trois ans avec une idée folle. Aujourd’hui, c’est du tangible», martèle Tal Agassi.
Le gouvernement allemand a approuvé mercredi un projet visant à doper le segment des véhicules électriques du pays à coups de milliards d’euros de subventions, l’objectif étant de compter un million de voitures de ce type sur les routes d’ici 2020.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*