| More

Pour vivre en Israël depuis des années et y être venu souvent avant l’Alya, je confirme que les médias (télé et journaux essentiellement) ne sont pas un bon moyen pour percevoir la réalité de notre pays.

Il y a bien sur des choses qui doivent s’améliorer, des inégalités à aplanir, des progrès à réaliser MAIS quand on regarde un peu en arrière (63 ans suffisent) et qu’on voit tout le chemin parcouru, toutes ces villes qui sont sorties de terre, tous les Juifs venus des 4 coins du monde et qui ont su redevenir des Hébreux alors qu’ils parlaient plus de 50 langues différentes et avaient souvent des coutumes très éloignées les unes des autres, quand on voit que après à peine 3 générations nous sommes au niveau des nations les plus en avance à tous les niveaux, on peut être fiers et remercier ceux qui, avec l’aide de D’ieu, ont tout fait pour que nos rêves deviennent réalité !

Tout cela alors que depuis notre recréation nous sommes encore rejetés par les pays qui nous entourent, qui ont mené contre Israël plusieurs guerres pour nous exterminer et qui voudraient aujourd’hui encore notre disparition !
C’est un véritable miracle quotidien et tous les petits problèmes s’estompent quand on réalise ce qui se passe ici car c’est aujourd’hui l’Iran qui nous menace.

Même si on connait bien le pays, de Métula à Eilat, du Golan à Hébron, de Tel Aviv à Jérusalem, on est frappé à chaque voyage par les nouvelles forêts, les nouvelles constructions, les nouvelles routes, les multitudes d’usines, d’écoles, de synagogues qui modifient les paysages et font d’Israël un pays en évolution permanente.

Lorsque je suis venu en juillet1967 le Neguev était vraiment un désert, Eilat n’avait qu’un hôtel et un motel, le Golan un gigantesque blockhaus d’où les Syriens bombardaient la Galilée. Toutes les synagogues de Jérusalem « Est » étaient détruites et l’économie était en perdition mais Tsahal avait gagné alors que nos amis s’apprêtaient à verser des larmes de crocodile sur les Juifs morts ou vaincus.

Voir notre jeunesse porter l’uniforme trois années et demander en général les unités combattantes (je n’ai fait que 18 mois d’armée en France et je trouvais çà beaucoup) avant d’entrer dans la vie active ou de poursuivre les études prouve que nous avons une jeunesse extraordinaire.

Croiser des Juifs venus d’Ethiopie, de Russie, du Maroc ou de France me bouleverse.
J’ai la chance d’avoir aujourd’hui des membres de notre famille venus de France, du Maroc, de Tunisie, du Yémen alors que je suis d’origine polonaise et ma femme de Russie !

Nous sommes tous destinés à redevenir des Hébreux disait le Rav Léon Ashkénazi z’l (Manitou), nous n’y sommes pas encore mais nous approchons.
La population de Yesha (Judée et Samarie) dépasse maintenant les 500000 habitants et il n’est pourtant pas encore possible d’y loger tous ceux qui le voudraient car il nous faut ménager l’UE et les Etats-Unis !

C’est pourtant là que se trouve le cœur de notre pays. C’est là que nos Patriarches ont vécu, nos ancêtres y ont posé leurs pieds, ont écouté nos Prophètes. On y respire encore le même air et on apprend toujours les mêmes Textes !
Alors c’est vrai, nous ne sommes pas un pays comme les autres et nous ne serons jamais.

Les jeunes peuvent venir via le programme Taglit, les plus vieux doivent économiser pour venir, comme Marc Lev, et revenir jusqu’au moment où, si D’ieu veut, nous serons tous de nouveau réunis ICI, et en paix !
J’arrête, je me laisse emporter !
A bientôt !

Michel Akerman

Leave a Reply

*