| More

La cérémonie nationale d’hommage aux victimes des attaques terroristes vient de commencer Lundi 9 mai 2011 au Mont Herzl à Jérusalem, en présence du président de l’Etat, du Premier ministre, des ministres, du chef d’état-major et du maire de la capitale.

Lundi à 11h la sirène a retenti à travers tout le pays en mémoire des 22 867 soldats tombés au combat. Des cérémonies officielles ont débuté sur le mont Herzl ainsi que dans les cimetières militaires, à la mémoire des victimes.

Dans le discours qu’il a prononcé lors de la cérémonie en hommage des victimes du terrorisme, lundi au mont Herzl, le Premier ministre Binyamin Netanyahu a lancé un avertissement énergique aux terroristes : « Nous ne tolérerons aucune atteinte aux civils innocents. Nous frapperons les terroristes de toute notre force et nous continuerons à construire notre pays », a-t-il déclaré.

Les cérémonies en hommage aux 22.867 victimes des guerres d’Israël et du terrorisme ont été marquées par une sonnerie qui a figé tout le pays pour 2 minutes. La première sirène marque le début de Yom Hazikaron, et la seconde annonce la récitation publique des prières dans les cimetières militaires.

Ce lundi, les Israéliens (compris les Druzes et les Bédouins qui servent dans l’armée) se rendront dans les 44 cimetières militaires du pays. Les autobus pour s’y rendre seront gratuits.

En 1998 le gouvernement décida que le jour du souvenir des morts tombés pour leur patrie serait aussi celui de ceux qui ont été tués dans des actes terroristes.
Diverses cérémonies ont été organisées tout au long de la journée dans les cimetières militaires du pays. Elles vont clôturées à 19h45 au mont Herzl à Jérusalem par le traditionnel allumage des torches, qui marqueront le coup d’envoi des festivités de Yom Haatsmaout.

Une prière solennelle de Yom Haastmaout se déroulera lundi soir au Kotel en présence des deux grands rabbins d’Israël, Yona Metzger et Shlomo Amar. L’offiçiant sera le rabbin Yehouda Ben Yishaï, le père de Routhi Fogel, qui a été sauvagement assassinée voilà près de deux mois, à Itamar avec son mari Oudi et trois de ses enfants.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*