| More

Le Premier ministre Binyamin Netanyahu réunit ce mradi le cabinet restreint (Forum des huit) pour débattre du débloquage des fonds prélevés par Israël pour le compte de l’Autorité palestinienne. Le mois dernier, Israël a gelé 100 millions de dollars destinés aux Palestiniens, à la suite de leur admission à l’Unesco et des autres mesures unilatérales prises par l’AP. Le cabinet a donné son feu vert à la reprise du transfert des fonds aux Palestiniens.

Au cours du cabinet restreint qui s’est tenu ce matin, les ministres ont décidé de débloquer les fonds dus à l’Autorité palestinienne dont le versement était bloqué depuis son admission à l’UNESCO, a annoncé la radio publique.

Selon le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, la décision du gouvernement israélien de renouveler le transfert des recettes fiscales vers l’Autorité palestinienne est “une triste décision qui n’aidera nullement à réhabiliter les relations entre Israël et les Palestiniens, mais permettra en revanche à l’Autorité palestinienne de continuer à utiliser les fonds pour encourager et perpétuer la terreur.”

Le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a affirmé le 28 novembre 2011 lors d’une conférence de presse qu’il s’opposerait à la reprise du transfert des taxes recueillies par Israël pour les Palestiniens. « Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour empêcher cette mesure », a-t-il déclaré. Il réagissait aux déclarations du Premier ministre Binyamin Netanyahou affirmant qu’il envisageait un transfert de 100 millions de dollars aux Palestiniens.

La décision israélienne de dégeler le transfert de taxes vers l’Autorité palestinienne intervient alors que le leader palestinien Mahmoud Abbas a réaffirmé la candidature des Palestiniens à l’ONU, en parallèle à une reprise des négociations de paix à condition qu’Israël accepte des discussions sur la base des frontières de 1967.

Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a appelé le 22 novembre 2011, lors d’un entretien téléphonique avec le Premier ministre israélien à reprendre immédiatement le transfert des revenus de TVA et de droits de douanes palestiniens conformément aux obligations légales d’Israël”, a indiqué un porte-parole onusien.

Le chef du gouvernement palestinien Salam Fayyed a affirmé qu’il n’était pas en mesure, ce mois-ci, de payer le salaire des fonctionnaires, en raison du gel par Israël du transfert des fonds provenant des taxes.

“Israël envisage la reprise prochaine du transfert des taxes à l’Autorité palestinienne”, a déclaré lundi le Premier ministre Binyamin Netanyahu devant la commission de la Défense et des Affaires étrangères de la Knesset. Netanyahu a précisé qu’il soumettra cette proposition au vote des membres du gouvernement “en raison de l’arrêt des initiatives unilatérales des Palestiniens à l’Onu”.

Le ministre de la Défense Ehoud Barak a affirmé qu’il soutenait la position du Premier ministre Binyamin Netanyahou quant au déblocage de l’argent des taxes destiné à l’Autorité palestinienne. « Nous oeuvrons dans ce sens, dans la mesure où les Palestiniens ont fait marche arrière dans leur démarche à l’Onu et parce que ces fonds sont la garantie de la stabilité de l’AP », a-t-il déclaré lundi.

Le gel du transfert de ces revenus etait nécéessaire pour bloquer la démarche des Palestiniens à l’Onu pour obtenir une reconnaissance unilatérale de leur Etat.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*