| More

Un peu moins de deux ans après la découverte de gaz sur le site Tamar, la compagnie Hasharat Energia a annoncé ce jeudi, 30 juin 2011, la découverte de deux nouveaux gisements de gaz naturel offshore en Méditerranée. Selon la compagnie, “il y a plus de 50% de chances” pour que les réserves de ces deux gisements, baptisés Sarah et Mira, situés à 70 kilomètres au large de Hadera, s’élèvent à 184 milliards de m3.

De telles réserves s’ajouteraient à celles des importants gisements Tamar et Léviatan, découverts à 130 kms de Haïfa. Les réserves de Tamar sont estimées à 238 milliards de m3 de gaz naturel et celles de Léviatan “pourraient atteindre le double et assurer la consommation d’Israël pour 25 ans”, selon le ministère des Infrastructures nationales.

Avec la découverte de ces immenses réservoirs, tous les avis sont d’accord qu’Israël ne dépendra plus du gaz naturel provenant des pays jugés « hostiles ».

En effet, les réserves de gaz naturel de ce gisement vont meme permettre à Israël d’exporter le gaz naturel. “Israël pourrait devenir un exportateur de gaz vers l’Europe. Nous sommes d’ailleurs prêts à collaborer à un tel projet avec des investisseurs étrangers, mais aussi avec la Grèce et Chypre”, a récemment déclaré à l’AFP le ministre israélien des Infrastructures nationales Uzi Landau.

Israël qui devient une grande puissance énergétique attire de plus en plus les investisseurs étrangers. La société américaine Noble Energy, principal exploitant du forage gazier Léviatan , estime que Le forage Leviathan renferme 80% de gaz de plus que le forage Tamar et va suffire à assurer la consommation d’Israël pour les prochaines décennies et transformer le pays comme l’une des puissances énergétiques mondiales

Le groupe français Alstom a annoncé, au début du mois, avoir remporté un contrat d’une valeur d’environ 500 millions d’euros auprès de la compagnie israélienne Dalia Power Energies. Alstom va construire une centrale électrique au gaz d’une puissance de 835 MW, (soit environ 7% de la base installée du pays). Ce contrat a été obtenu auprès de la compagnie israélienne Dalia Power Energies.

La centrale, située à 40 km au sud-est de Tel-Aviv, devrait être mise en service en 2014. “Ce projet marque l’entrée d’Alstom sur le marché israélien du gaz et constituera la plus importante centrale électrique privée du pays”, a précisé le groupe français dans un communiqué.

“La récente découverte de vastes réserves de gaz à proximité des côtes israéliennes encouragera de nouveaux investissements pour les centrales à cycle combiné alimentées au gaz naturel”, a encore ajouté le spécialiste français des infrastructures d’énergie et de transport.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*