Un nouveau rapport de l’organisation « Médecin pour les Droits de l’Homme » a révélé une augmentation significative du nombre de permis délivrés aux parents résidant à Gaza, les autorisant à emmener leurs enfants en Israël ou en Cisjordanie pour se faire soigner.

Selon le rapport, 56% des enfants qui ont quitté le territoire gazaoui pour un traitement médical entre février et septembre 2018 n’étaient pas accompagnés de leurs parents. Cependant, parmi ceux voyageant entre octobre 2018 et juillet 2019, ce chiffre était tombé à 21%.

La réduction significative du nombre d’enfants voyageant seuls s’est fait en grande partie grâce à la délivrance d’un nouveau « permis pour les parents accompagnants« , qui permet d’accélérer les demandes des parents d’enfants ayant besoin de soins médicaux.

Le psychologue israélien Oren Lehek a insisté sur l’importance de l’accompagnement des parents afin de permettre aux enfants de récupérer plus rapidement après avoir reçu des soins.

« Un enfant malade a besoin de ses parents pour maintenir une routine aussi familière que possible et pour prévenir une psychopathologie susceptible de se développer suite à son absence, ainsi que pour améliorer sa réadaptation (mentale et physique) et son retour à la vie normale« , a-t-il déclaré.

Malgré l’amélioration de l’octroi de permis, le rapport appelle néanmoins les autorités israéliennes à faire plus pour faciliter l’accompagnement des parents lors de la prise en charge d’enfants malades.

200.000 palestiniens soignés en Israël en 2019

Incroyable que cela puisse paraître, pas moins de 200.000 palestiniens sont entrés en Israël pour recevoir un traitement.

Selon l’Administration civile de Judée-Samarie, en 2019, 200 000 Palestiniens ont été soignés dans les hôpitaux israéliens. 130.000 de Judée-Samarie et 70 000 de Gaza. Frais de soin, 90% pour les contribuables israéliens et 10% pour l’Autorité palestinienne et donc une partie pour Bruxelles.

Des chiffres qui devraient inciter les Arabes de revoir leur copie et faire preuve pour une fois de probité morale et de sincérité politique. C’est bien l’Etat hébreu tant honni qui soigne les Palestiniens qui ne jurent que par sa destruction.

 
Les hôpitaux Israéliens ont toujours débordé de patients arabes, qui souvent ne cessent de louer les médecins et les infirmières pour leurs soins et le traitement médical. Des arabes des pays voisins recherchent les soins des hôpitaux israéliens.

La santé n’a rien à voir avec les convictions politiques. Des citoyens de pays n’ayant aucune relation quel qu’elle soit avec Israël se font soigner dans ce pays. . Sans oublier de transformer ces patients en « ambassadeurs » pour montrer au monde l’image réelle d’Israël, pays au service de l’Humanité.

Qu’en penseraient la majorité des Arabes et leurs laquais qui se lamentent sur le triste sort des palestiniens qui assurément pour tout l’or du monde n’iront jamais se faire soigner, par exemple, en Afrique du Nord ?

Souhail Ftouh