| More

L’art du mensonge est une chose mais à présent chacun a accès à la réalité pour contrer les accusations incessantes proférées à l’encontre d’Israël.

L’ambassadeur israélien à l’ONU Ron Prosor, a demandé le licenciement de Khulood Badawi repésentante du Bureau pour la coordination de l’aide humanitaire à Jérusalem pour avoir publié sur Twitter la photo d’une petite fille palestinienne blessée dans un accident de voiture en 2006 en indiquant que l’enfant avait été blessée par une attaque israélienne sur la Bande de Gaza.

Pour mémoire, des journalistes en Israel ont avertit, la semaine dernière, du caractère mensonger de cette photo publié sur des sites arabes et ils ont fait état de l’imposture.

Depuis quelques jours en effet, la désinformation palestinienne bat son plein sur Twitter et Facebook. Il est à noter que les médias se sont basés sur l’exploitation de cette image pour stigmatiser encore une fois l’armée israélienne.

Le lundi (12 mars) une première version, erronée, accuse Tsahal d’être responsable de la mort du garçon touché par un avion israélien venu cibler une usine de stockage d’armes à Gaza. Un responsable palestinien de la santé publique , repris par toutes les agences de presse, a d’abord annoncé la mort de Barka al-Mugrahbi, 8 ans, précisant qu’il venait de succomber à ses blessures causées par l’armée israélienne.

Très rapidement, Tsahal a répondu officiellement à ces accusations en affirmant qu’aucune frappe ciblée de son aviation n’avait eu lieu au moment et à l’endroit où l’enfant a été blessé. Les vérifications de l’agence de presse internationale AP et le recueil des témoignages de la famille de l’enfant concordent avec les déclarations de Tsahal.

Ainsi, l’agence AP a publié, Jeudi 15 mars dans la soirée, une dépêche dont le contenu vient contredire celui du récit prédominant dans la matinée, après vérifications sur place.

Les déclarations de la famille du garçon et de témoins présentent une toute autre version de celle initialement annoncée : lundi 12 mars, les obsèques d’un terroriste palestinien ont été organisées à Gaza. Barka al-Mugrahbi fait partie du cortège funéraire, des hommes armés tirent des coups de feu en l’air. L’enfant aurait été accidentellement touché par une balle perdue.

Ainsi, le bilan de ces derniers jours a Gaza est effectivement de 26 morts, dont 22 terroristes tués par Tsahal. Seulement trois civils ont été touchés accidentellement, lors de frappes ciblées dans des zones urbaines ou les factions palestiniennes armées opèrent parmi les Gazaouis. Ces mêmes terroristes, qui prétendent défendre la population de Gaza face à Israël et décrivent l’Etat Juif comme agresseur, ont tenté délibérément de faire passer cette image d’une petite fille palestinienne blessée dans un accident de voiture en 2006 pour manipuler sciemment l’information.

On retiendra hélas comme toujours la rapidité avec laquelle la toile et les médias ont pointé le doigt sur Tsahal.

Tsahal avait déjà mis en ligne rapidement cette nouvelle affaire désinformation qui fait rage sur Internet, notamment via les réseaux sociaux. La photo d’une fillette palestinienne avait ainsi fait le tour de la planète et sa légende accusait à tort Tsahal d’être responsable de sa mort.

La fausse photo, publiée par la représentante du Bureau pour la coordination de l’aide humanitaire Khulood Badawi et plus tard par Diana Alzeer présentait une fillette palestinienne tuée dans un raid israélien du 11 mars 2012.

Badawi a été la première à faire passer sur « tweeter » la photo , le 10 mars à midi, assurant que cette dernière avait été prise lors d’une des « frappes survenues dans la nuit contre la bande de Gaza. »


La photo d’une petite fille palestinienne blessée dans un accident de voiture en 2006 accusant à tort en 2012 Tsahal d’être responsable de sa mort.

Après vérification, il s’est avéré qu’il s’agissait d’une photo prise en 2006 et que Tsahal n’était en rien responsable de sa mort. Cette photo est aujourd’hui le post qui apparaît en tête de liste sur Twitter par la recherche du mot clé Gaza sur Twitter. Elle a été reprise plus de 859 fois, en dépit l’évidence.

L’impression largement relayée par les médias étrangers est que Tsahal tue des civils et n’on pas que l’armée de l’air israélienne bombarde seulement les ateliers de fabrication d’armes ainsi que les tunnels et les noyaux terroristes dans la Bande de Gaza responsables des tirs de roquettes sur la population du sud d’Israël.

Ftouh Souhail

Pour ceux qui veulent d’avantage d’infomation, voici l’adresse de Tsahal en français, http://www.idf.il/fr

Leave a Reply

*