| More

Le géant israélien des pharmaceutiques et médicaments génériques Teva a enregistré 4,4 milliards de dollars de bénéfices nets en 2011, soit 7% de mieux qu’en 2010.

“Je suis ravi de dire que Teva a terminé l’année en force, malgré les défis que nous avons du affronter au cours de l’année”, a indiqué Shlomo Yanai, PDG de Teva, cité dans le communiqué. “Nos accomplissements au plan stratégique en 2011 offrent une base solide pour une croissance durable de long terme”.

Rapporté au nombre d’actions, le bénéfice courant de l’exercice écoulé est finalement ressorti à 4,97 dollars en 2011, contre 4,54 dollars l’année précédente, ce qui correspond aux prévisions des analystes. Et les ventes ont atteint 18,31 milliards de dollars sur l’ensemble de l’année, soit une progression par rapport à 2010 (16,12 milliards) grâce en particulier à l’acquisition des sociétés pharmaceutiques américaine Cephalon et japonaise Taiyo, et à la société commune créée avec le groupe américain de produits de grande consommation Procter & Gamble. Les analystes tablaient sur 18,33 milliards.

Mais le groupe israélien n’a donné aucune prévision pour 2012. En dévoilant en novembre dernier ses résultats pour le troisième trimestre, le groupe avait lancé un avertissement sur ses résultats annuels à la suite de contre-performances aux Etats-Unis qui avaient fait plonger son bénéfice de ces trois mois de près de 13%. Sur le seul quatrième trimestre, Teva a réalisé 5,67 milliards de dollars de chiffre d’affaires (4,41 milliards en 2010) et un bénéfice net de 506 millions de dollars (771 millions en 2010).

Ses ventes aux Etats-Unis, son principal marché qui représente 54% de son chiffre d’affaires, ont progressé de 32% au quatrième trimestre à 3 milliards de dollars, tandis que celles en Europe (26% de son c.a.) ont augmenté de 13% à 1,5 milliard, portées par l’Espagne et l’Italie. Les ventes en Europe de l’Est, Amérique latine, Asie, Moyen-Orient et Afrique ont progressé de 44% à 1,1 milliard. Les ventes du Copaxone, un traitement de lutte contre la sclérose et produit phare du groupe, ont progressé de 11% à 927 millions de dollars au quatrième trimestre.

Le géant israélien des pharmaceutiques et médicaments génériques a placé l’innovation au cœur de son développement industriel. L’entreprise pharmaceutique Teva, leader mondial sur le marché des médicaments génériques, a annoncé, en janvier 2012, que sa branche britannique s’apprête à lancer la version générique des gouttes de Latanoprost pour la maladie du glaucome qui touche les yeux. La vente de ce traitement aux Etats-Unis a rapporté à son fabricant 700 millions de dollars en 2010.

Teva, dont le siège est en Israël, est le plus grand fabricant de médicaments génériques au monde, avec un portefeuille mondial de produits comportant plus de 1300 molécules et une présence directe dans environ 60 pays. Les produits de marque de Teva concernent principalement le système nerveux central, l’oncologie, la gestion de la douleur, les pathologies respiratoires, la santé de la femme ainsi que les produits biologiques.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*