| More

Une marche de solidarité avec le peuple syrien a été organisée ce dimanche, 11 mars 2012, en Israel .Plusieurs dizaines de milliers d’israéliens ont manifesté pour réclamer la fin de la répression de l’opposition syrienne.Des juifs et des arabes ont dénoncé ensemble le mutisme international face à l’agression et au massacre.

Des dizaines de militants arabes et juifs se sont rassemblées devant l’ambassade russe à Tel-Aviv pour dénoncer le soutien de Moscou au régime de Damas. Cette manifestation était organisée par le vice-ministre Ayoub Kara.

Les protestataires ont brûlé des portraits du président syrien aux cris de “Bachar al Assad dégage” et “laisse le peuple vivre”.

Le mouvement kibboutzique, qui participait à la manifestation, a indiqué avoir reçu un accord de principe pour transférer de l’aide à des milliers de réfugiés syriens à la frontière jordanienne

Au-delà de ce que peuvent faire les israéliens pour soutenir le peuple syrien qui face à cette répres­sion san­glante,depuis plus d’un an maintenant, Israel réaffirme aussi son engagement à traduire sa solidarité en actions concrètes.

“Israël est prêt à fournir immédiatement de l’aide humanitaire aux réfugiés syriens,” a déclaré le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, le 2 mars 2012. Un communiqué officiel du ministère des Affaires étrangères a été publié et a précisé qu’Israël était prêt à relayer l’aide via l’une des agences des Nations Unies, ou toute autre organisation internationale.

Mr Lieberman a répété, le 4 mars dernier, qu’Israël « serait prêt à fournir une assistance humanitaire en Syrie dans le cadre d’une aide internationale ». Nous pensons qu’il est essentiel de mettre fin à cette violence et nous sommes prêts à apporter l’aide humanitaire nécessaire », a-t-il affirmé au micro de Galei Tsahal, la radio de l’armée israélienne, qualifiant la répression en Syrie de « plus épouvantable que le pire film d’horreur d’Hollywood ».

Israël a proposé d’envoyer une aide humanitaire par le biais du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à la population de la Syrie voisine confrontée à une répression violente de la contestation anti-régime, a indiqué le ministre des Affaires étrangères dans un communiqué. “Des représentants de l’organisation en Israël ont indiqué au ministère qu’ils répondraient en détail après avoir examiné leurs besoins”, ajoute le texte.

“L’Etat juif ne peut rester les bras croisés alors que des atrocités sont commises dans un pays voisin”, a affirmé le ministre Avigdor Lieberman, cité par le communiqué.

Le chanteur-compositeur-interprète juif israélien, Arkadi Duchin, a donné aussi un appel surprenant. Il a téléphoné au ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman pour lui demander s’il était d’accord pour organiser un concert afin de récolter des fonds pour les forces anti-gouvernementales syriennes.

Un haut fonctionnaire du ministère des Affaires étrangères a déclaré que Lieberman et ses collaborateurs ont effectivement « cette idée en tête », dans « le cadre d’un effort plus large visant à exprimer le soutien du public israélien à l’égard des rebelles syriens, pour qu’ils se débarrassent de Bachar el-Assad et que les massacres cessent. Duchin, star locale du rock, a tout de suite approuvé l’idée et s’est porté volontaire pour recruter des artistes de premier plan pour un concert de rock.

Le bureau de Lieberman « n’a pas rejeté l’idée » et l’a « transmise pour étude aux diplomates » afin de l’approuver avec un oeil d’expert.

Le ministre des Affaires étrangères exhorte Assad à démissionner et a offert d’aider les réfugiés syriens qui parviendraient à arriver dans la zone frontière d’Israël.

Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, a pour sa part, déclaré qu’il s’attendait à une chute du régime d’Assad “dans les semaines qui viennent”.

Le mois dernier, le président israélien Shimon Pérès a traité le dictateur syrien Bachar al-Assad d”’assassin”, lors d’un entretien 13 février 2012 à Jérusalem avec son homologue le président croate Ivo Josipovic.

En tant que solidaire avec le peuple syrien, la position israélienne semble être un geste courageux de la part de Jérusalem alors que le régime de Damas béné­ficie de la com­plicité de la Russie et de la Chine. L’Etat Juif, qui sou­ligne avec gravité la situation en Syrie, exprime sa totale soli­darité au peuple syrien dans son irré­sis­tible aspi­ration à la liberté et à la démocratie.

Merci Israel pour votre soutien et votre contribution pour ce nouveau souffle sur la région qui peut être sera favo­rable à la paix.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*