| More

Nisso Shaham commandant de la police du district de Jérusalem a tenu une conférence de presse hors de l’enceinte du Mont du Temple et a déclaré que les émeutes de ce vendredi ont été : “Les pires émeutes que nous ayons vu ces deux dernières semaines.”

Des centaines d’émeutiers palestiniens ont jeté des pierres sur les forces de sécurité près de la Porte des Maghrébins dans la Vieille Ville de Jérusalem.

Suite aux émeutes de fin de matinée ce vendredi sur le Mont Du Temple à Jérusalem, 11 policiers ont été blessés par des pierres lancées par les émeutiersainsi qu’une quinzaine d’entre eux lors des affrontements. Quatre manifestants ont été arrêtés par la police.

La police a dispersé des centaines d’émeutiers qui lançaient des pierres sur le site du Mont du Temple. Plusieurs policiers ont été blessés par les pierres lancées par les palestiniens.

La police est arrivée à la place du Mont du Temple afin de disperser les manifestants. Quelques dizaines d’entre eux refusent de quitter la mosquée.
L’Etat israélien est resté, jusqu’à ce moment, tres passif devant ces violences inacceptables. Derrière les violences se cache la volanté d’effacer l’histoire juive sur le Mont du Temple! Le lieu le plus Saint du Judaïsme!
Les tentatives précédentes visant à faire respecter la souveraineté israélienne sur le Mont du Temple ont provoqué une importante violence palestinienne, comme ce fut le cas lors de la visite du chef de l’opposition, Ariel Sharon, en Septembre 2000, qui avait déclenché la deuxième Intifada.

Les Arabes de Jérusalém sont devenus, hélas, le vrai danger pour Israël bien plus que les intégristes de Gaza .On le mesurera quand ils atteindront 40 pour cent de la population, car, ils se considèrent Palestiniens de l’intérieur. Profitant au maximum de la démocratie et du progrès israéliens, ils gardent une haine chevillée au corps et attendent, impatiemment d’être plus nombreux. Il se manifestent toujours violemment dans la vieille ville de Jérusalem, mais ce qui est surtout inacceptable c’est leur agressions sur personnes dépositaire de l’autorité publique.

La police israélienne, sur ordre de l’échelon politique réagi toujours mollement. La conséquence de cette mollesse a été la persistance de cette vague de violence dans la capitale
Pour la première fois depuis le mois de septembre 2010, la Police de Jérusalem et les gardes-frontières ont dû pénétrer en juin dernier sur l’Esplanade du Temple (où est construite la mosquée) pour disperser des jeunes arabes palestiniens qui lançaient des pierres en direction de la Porte des Moghrabim suite à la prière musulmane du vendredi. Le Commandant de la Police de Jérusalem, Nisso Shaham avait alors déclaré « que la police userait d’une main de fer pour empêcher les troubles dans la capitale ».

La police israélienne n’est pas moins compétente que la police française (sans merci avec les émeutiers sur l’île de La Réunion) : ce vendredi 24 février, des peines de 6 à 24 mois de prison ferme ont été infligées aux quatre premiers émeutiers jugés en urgence devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis. Les gendarmes ont procédé à 141 interpellations et huit fauteurs de troubles impliqués dans les violences de l’île de La Réunion, qui ont été présentés aux juges du tribunal correctionnel de Champ-Fleuri.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*