| More

tsal rochachana

Cette semaine, nous souhaiterions attirer l’attention de nos lecteurs sur les milliers des soldats qui mènent la lutte pour défendre Israël

L’armée israélienne est en alerte. L’attaque contre la Syrie, accusée de massacrer sa population à l’arme chimique, semble à présent inéluctable. De son côté, le gouvernement de Damas multiplie ses menaces envers Israël.

Des responsables militaires et des commentateurs autorisés répètent que la probabilité d’une attaque de missiles syriens sur Israël en représailles aux frappes américaines est faible.

Cette semaine la panique s’est emparée de la population. Les Israéliens se ruent dans les centres de distribution de kits ABC pour tenter d’être servis sur le stock existant. La diffusion d’images dramatiques de corps de jeunes enfants, à priori gazés en Syrie, a accru l’angoisse de la population. Les centres de distribution de masques, deux à Jérusalem et un à Tel-Aviv, ont été pris d’assaut et se sont effondrés sous la demande, qui dépassait les stocks disponibles en ville.

L’armée a déployé des batteries anti-missiles dans le nord et dans le centre d’Israël. «Iron Dome» pour intercepter les roquettes à courtes portées, «Patriot» et «Arrow» pour les missiles à moyenne portée.

Les préparatifs militaires montent lentement en puissance. Une première mobilisation de réservistes a lieu. Quelques centaines, selon les médias, surtout dans les unités de défense aérienne, les renseignements et la défense passive.

Israël est pris en otage, car en première ligne et menacé bien que n’étant pas partie prenante du conflit interne syrien. Le gouvernement et l’armée israélienne font réellement preuve d’un calme à toute épreuve à l’approche des probables frappes.

Le gouvernement n’a pas estimé devoir créer une situation d’urgence pour ouvrir de nouveaux centres de distribution. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait déclaré, le 27 août, que le pays était déjà prêt à toute éventualité.

Dans ces moments difficile, et à l’approche de Roch Hachana, il est de notre devoir de penser et surtout prier pour nos frères soldats juifs qui sont sur tous les fronts. Malgré l’agitation dans la région, Tsahal est calme et sereine.

Néanmoins l’armée israélienne doit faire face à de multiples problèmes : des pays hostiles qui l’entourent, des frontières n’offrant pas de défenses naturelles, aucun espace stratégique en raison de la surface du pays et des distances très réduites, des délais d’identification et de riposte très brefs. Le pays étant petit il est fragile et présente beaucoup de cibles sur un petit espace : centrales électriques, thermiques, téléphoniques, aéroports, des nœuds routiers, etc.

Nous portons tous, nous les amis d’Israël dans le monde, une très grande confiance dans les capacités de Tsahal et une admiration pour cette armée, pour cet État civilisé qui doit vivre dans un état de guerre permanent. Heureusement que l’armée israélienne est puissante, sinon nous n’osons même pas penser à ce qui arriverait aux Juifs d’Israël.

Souhail Ftouh

Leave a Reply

*