| More

ise

Un mode de vie compatible avec les principes du développement durable est la solution trouvée par les Israéliens pour vivre de façon moderne et écologique.

Durant l’été 2014 la Knesset deviendra le Parlement le plus vert au monde, grâce à l’installation de panneaux photovoltaïques.

Le gouvernement israélien passe au vert et a annoncé un projet titanesque visant notamment à orner le toit du Parlement de panneaux solaires, afin de faire des économies d’énergie et d’argent.

Le mois dernier, les députés et les professionnels de l’environnement se sont réunis à la Knesset pour discuter du projet qui prévoit l’installation de panneaux photovoltaïques sur toute la superficie du toit, soit 4.650 km2. Le projet sera divisé en 13 étapes, dont la première s’étendra sur 2014 et 2015.

“Un des éléments clés de cette étape sera l’installation du champ solaire”, a déclaré le Dr Shmuel Chen, porte-parole de la Commission des affaires intérieures et de l’environnement et un personnage clé dans la planification du projet.

“Ce sera le plus grand toit “vert” parlementaire dans le monde”, a-t-il indiqué, alors que le Bundestag allemand devrait être le prochain.

Ce projet permettra de générer jusqu’à 510 000 kilowatt/heures d’électricité et fera économiser environ 200.000 shekels (environ 40.000 euros).En plus des panneaux solaires, la Knesset envisage de prendre de nombreuses mesures pour insister sur l’économie d’énergie.

Les ordinateurs, climatiseurs et lumières seront par exemple programmés pour s’arrêter automatiquement à la fin de la journée. L’arrêt des ordinateurs contribuera par exemple à économiser 120.000 shekels (25.000 euros) par an. Concernant la climatisation, l’air froid de Jérusalem pourrait être utilisé et permettre aussi d’importantes économies.

D’autres projets titanesques seront également entrepris et l’argent accumulé de ces économies sera transféré à un fond vert destiné à poursuivre le programme Vert de la Knesset lors des futures étapes.
Naor Yerushalmi, à la tête de la formation “la Vie et l’Environnement”, a déclaré au Jerusalem Post que le lancement de ce plan est “un événement symbolique” et “historique”.

Un récent sondage réalisé par la Société pour la Protection de la Nature en Israël a révélé qu’une majorité écrasante de la population aimerait voir le nouveau gouvernement promouvoir davantage un agenda environnemental pour les 4 ans à venir.

Le sondage a montré que 75,3% de la population pense que les questions environnementales sont cruciales pour la qualité de leur vie et 71% croient qu’il est important que les membres de la Knesset se battent pour protéger et améliorer l’environnement et réduire l’empreinte carbone d’Israël.

Quelque 75% des Israéliens laïques pensent qu’une législation verte est importante. 92.6% des religieux en pensent autant.

Israël encourage la mobilité écologique

Israël favorise aussi l’achat de voitures hybrides. Le Trésor a renouvelé pour l’année 2014 certaines mesures pour encourager les automobilistes à acquérir des voitures hybrides. C’est dans cet état d’esprit que le ministre des Finances Yaïr Lapid a signé la prorogation d’un arrêté limitant le montant de la taxe d’achat pour ces véhicules préservant l’environnement. Normalement, il est arriver à échéance au 1er janvier 2014.

Cette taxe ne devrait donc pas dépasser les 30 % en 2014 (c’est-à-dire 20 % de moins que pour les voitures traditionnelles fonctionnant à l’essence).Cette mesure s’applique également aux voitures hybride rechargeables.

La voiture hybride fonctionne avec deux moteurs, l’un thermique et l’autre électrique, qui lui donnent davantage de puissance. Parfois, le moteur thermique peut rester éteint, permettant ainsi à la voiture hybride de rouler en « tout électrique ».

Renault-Fluence-ZE-18

D’après les estimations de l’industrie automobile israélienne, l’an dernier, près de 6 400 voitures hybrides ont été vendues dans le pays. Ainsi, la société qui possède les véhicules d’occasion et le réseau de stations de recharge rapide en Israël ,depuis la faillite de Better Place, propose des Renault Fluence électriques vendues moitié prix.

En Israël aussi, l’opérateur de transport Dan a inauguré, l’été dernier,son premier bus électrique dans le cadre d’une campagne visant à remplacer une partie de sa flotte diesel par des véhicules plus respectueux de l’environnement.Importé en Israël par Clal Motors, le bus électrique de BYD annonce 250 km d’autonomie et des coûts de maintenance 25 % plus faibles qu’un modèle thermique équivalent.

Dan envisage de remplacer un quart de sa flotte diesel par des bus électriques ce qui pourrait représenter une commande de plusieurs centaines de bus électriques compte tenu que Dan opère plus de 1.300 bus sur l’agglomération de Tel Aviv. Selon la société, le coût de l’opération s’élèverait à 400 millions de shekels, soit environ 85 millions d’euros.

A noter que cette initiative bénéficie également du soutien du gouvernement. 

 « Nous encourageons l’utilisation des transports publics verts en Israël, en concordance avec les objectifs fixés par le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Je suis sûr que non seulement les passagers pourront profiter de la nouvelle ligne de bus, mais tous ceux qui se trouvent sur son passage, piétons et riverains, pourront également sentir la différence » a déclaré Yisrael Katz, le Ministre des Transports.

Ftouh Souhail

Clal Motors

Un bus électrique de la compagnie “Dan” circule sur l’agglomération de Tel Aviv.

One Response to “Israël encourage le mode de vie écologique”
  1. Chris says:

    On ne peut pas vraiment dire que des panneaux solaires rendent un toit vert. Par contre, végétaliser une toiture et y placer des panneaux solaires fonctionne très bien. Les panneaux solaires apportent de l’ombre aux plantes du toit et contribuent à rafraîchir le toit et diminuer les forts écarts de températures qui stressent le toit.

  2.  
Leave a Reply

*