| More

Ce Mercredi 9 mai 2012, le monde libre a commémoré la victoire sur le régime nazi.

Le 9 mai 1945 se réfère au « Jour de la victoire », qui commémore la capitulation nazie face aux troupes soviétiques et à leurs alliés signés à Berlin le 8 mai 1945.

Il y a 67 ans, le correspondant militaire Alexandre Oustinov écrivait: La nuit du 9 mai 1945, les Moscovites ne dormaient pas. A deux heures du matin, la radio a annoncé qu’une information importante allait suivre. A 2 heures 10, la voix de Iouri Levitan a donné lecture de l’Acte de la capitulation militaire de l’Allemagne nazie et de l’arrêter du Présidium du Soviet suprême de l’URSS déclarant la journée du 9 mai fête de la Victoire.

C’est un jour de fête dans Féderation Russie. Le pays commémore la fin de la «Grande guerre patriotique». Toutes les familles de l’ex-URSS comptent aussi des vétérans de la Seconde Guerre mondiale et des morts.

Vingt-sept millions de citoyens soviétiques ont péri pendant la guerre, dont 8,5 millions de soldats. Une addition de martyrs sans équivalent qui renforce le statut héroïque de la “Grande Guerre patriotique”.

Dans le discours qu’il a prononcé mercredi à la Knesset, à l’occasion du 67e anniversaire de la victoire sur l’Allemagne nazie, le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu a rendu hommage aux vétérans présents dans la salle : « Vous avez sauvé le peuple juif et assuré sa continuité ! ».

Il a annoncé par ailleurs qu’un nouveau monument sera érigé l’été prochain en Israël en l’honneur des combattants de l’Armée rouge.

La Communauté russe d’Israël est la plus grande communauté juive du pays avec plus d’un million d’individu. Après la chute du rideau de fer, les Juifs de l’ancienne URSS figuraient parmi les premiers à bénéficier de la liberté nouvellement et chèrement acquise. La communauté russe s’est très bien intégrée et apporte une contribution importante aux rebonds économique et scientifique israéliens.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*