| More

La coopération israélo-indienne dans le domaine des médias et du cinéma avance sérieusement

“The Chat House», une émission de télé-réalité mêlant des jeux vidéos et diffusée sur MTV Inde a été imaginée par des producteurs israéliens, est filmée en ce moment à Tel-Aviv.

En juillet dernier nous parlons déjà des géants du cinéma indien qui s’intéressent de plus en plus à Israël (1).

Le cinéma indien investit de plus en plus en Israël. La vie de Jésus version Bollywood devrait être tournée dans la capitale de l’État Juif.

L’été dernier, une délégation de neuf personnalités du cinéma indien était en visite à Jérusalem pour le Festival du Film pour explorer des coopérations potentielles avec les principaux studios israéliens.

Les fameuses productions de Bollywood se préparent aussi à tourner les séquences musicales en Israel.

Herzliya s’est s’associe récemment avec la culture indienne, puisque la cinémathèque locale a accueilli son premier festival du film indien en novembre 2011 (2). Le pivot de ce programme est l’acteur emblématique et réalisateur Raj Kapoor. Kapoor avait fondée Bollywood .

Kapoor, qui mourut en 1988 à l’âge de 53 ans, était un réfugié en Penjab du Pakistan qui a trouvé gloire et fortune dans l’industrie cinématographique indienne naissante.

La musique palpitante de Bombai de Bollywood a commencé aussi à frapper de nombreuses jeunes Israéliens ayant des parents en Inde. Porté par la disponibilité des programmes indiens à la télévision par satellite et captivé par la musique de Bollywood et de spectacles tels que “Indian Idol” et “Nach Baliye”, les jeunes israéliens prennent un vif intérêt pour la musique de film et de la danse indienne.

L’apogée du cinéma indien en Israël est aussi constaté dans les villes avec des populations indiennes comme Beersheba, Tel Aviv et Dimona.

“Les jeunes ont certainement montré des taux élevés d’intérêt pour la musique et les films indiens », a déclaré Jonathan Solomon, président fondateur de la Fédération indienne juif.

«Les50000 Juifs indiens installés en Israël sont sans doute les plus grands fans de Bollywood. Ils associent ces chansons avec de bons souvenirs qu’ils ont de leur temps en Inde”, at-il dit.

Salomon, qui est retourné en Israël, après une brève visite en Inde avec des Israéliens d’origine indienne, a tenu récemment dans la ville d’Eilat une réunion de trois jours ou des familles d’origine indienne se rencontrent.

«Cette fois 3.800 personnes ont assisté à la rencontre et le programme a commencé avec la une danse cinématographique réalisée par de jeunes Indiens israéliens”, a déclaré Solomon.

«Les garçons et les filles sont très enthousiastes au sujet des vidéos de musique de film vu à la télé même si je ne sais pas exactement combien d’entre eux sont à l’apprendre”, a noté Salomon, qui organise cet événement sous le slogan Hodu Yada, ce qui signifie “Merci l’Inde» en hébreu.

Salomon dit que Hodu Yada avait une atmosphère très indienne avec plusieurs chansons de Bollywood. La chanson cinématographique et programme de danse ont été suivis par des comédies et des sketches par des stars de Bollywood.

Ftouh Souhail

(1) http://identitejuive.com/les-geants-du-cinema-indien-s%E2%80%99interessent-a-israel/

(2) www.hcinema.org.il

Leave a Reply

*