| More

Le ministre israélien de la Défense Ehoud Barak a félicité mardi les pays qui ont pris la décision d’expulser les ambassadeurs syriens. Barak a rendu hommage, entre autres, à la France, l’Italie, l’Allemagne, le Royaume-Uni et les autres pays ayant pris cette mesure forte à l’égard du régime syrien.

Lors de la réunion ce mardi de la commission des Affaires étrangères et de la Défense, Barak a déclaré : “l’expulsion des ambassadeurs syriens est un pas supplémentaire vers le renversement du régime de la famille Assad. D’autres gouvernements devraient agir dans le même sens. Le régime d’Assad ne peut plus continuer à faire partir du concert des nations”. En début de semaine, le ministre avait demandé à la communauté internationale d’agir pour mettre un terme aux massacres en Syrie.

Le Canada a ordonné l’expulsion des diplomates syriens encore en poste à Ottawa, a annoncé mardi le ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird, quelques jours après le massacre survenu dans la ville de Houla.

“Le Canada est aux premiers rangs de la campagne visant à isoler le président syrien Bachar al-Assad et son régime sur la scène internationale et à atténuer les effets d’une crise humanitaire qui ne cesse de s’aggraver”, a indiqué John Baird, qui donne cinq jours aux diplomates syriens et à leurs familles pour quitter le Canada. Plus tôt mardi, Paris, Rome, Berlin, Londres et Madrid ont annoncé l’expulsion des ambassadeurs syriens en poste dans ces capitales.

L’ambassadrice de Syrie en France va être expulsée “aujourd’hui ou demain”, a annoncé le président François Hollande. Une réunion du groupe des Amis du peuple syrien devrait avoir lieu “au début du mois de juillet”, a précisé le chef de l’Etat lors d’une conférence de presse à l’Elysée.

L’ambassadrice de Syrie pour la Suisse, Lamia Chakkour, qui est basée à Paris où elle est également ambassadrice de son pays pour la France, a été déclarée “persona non grata”, a indiqué le ministère des Affaires étrangères suisse (DFAE).

Après les pays européens, c’est au tour des Etats-Unis d’expulser les diplomates syriens sur son sol .Le département d’Etat américain a annoncé mardi que les Etats-Unis se joignent à la décision des pays européens d’expulser les diplomates syriens présents sur son sol, suite au massacre de Houla. Les diplomates syriens ont 4 jours pour quitter le territoire des Etats-Unis.

Le secrétaire général adjoint de l’ONU chargé des opérations de maintien de la paix Hervé Ladsous a affirmé aujourd’hui avoir de “forts soupçons” sur l’implication des “chabbiha”, des miliciens pro-régime, dans le massacre de Houla, qui fait 161 morts dans le centre de la Syrie.

Le président Shimon Pérès, qui a reçu ce mardi matin à Jérusalem son homologue allemand, a évoqué les massacres en Syrie, estimant qu’un ”président doit être le père de la nation, à la place il tire sur ses enfants. Ce qu’Assad fait c’est un crime contre l’humanité”.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*