| More

Une société israélienne, en collaboration avec une société portugaise, a débuté la commercialisation d’un maillot de corps ECG (électrocardiogramme), transmettant en direct les données à un centre médical cardiologique. Ce maillot de corps a également été sélectionné pour équiper les équipes d’astronautes européens.

Israel fournit aussi des vêtements de protection pour astronautes et des combinaisons spatiales dans le laboratoire Columbus à bord de la Station spatiale internationale (ISS). L’Etat Juif fournit une varités de produits pour les équipes qui prendront part aux missions habitées du 21e siècle. Israel est prami les grandes puissances industrielles qui posent des jalons en préparation de cette vaste entreprise.

L’Agence Spatiale Européenne a signé, le 30 janvier 2011, un accord avec le gouvernement de l’État d’Israël. L’accord facilite l’échange de scientifiques, d’ingénieurs et d’informations, la tenue de conférences et de colloques conjoints, et la promotion des communications et des échanges entre les institutions de recherche et les industries dans des domaines connexes.

Dans le cadre d’une coopération initiée entre l’Agence spatiale israélienne et la NASA, la société israélienne Materna, spécialisée dans la fabrication de lait en poudre pour bébés, a été sollicitée pour produire un complexe nutritif destiné aux astronautes en mission dans l’espace.

La NASA s’est tout d’abord tournée vers l’Institut israélien de Médecine dans l’espace (IIME), dirigé par le Dr Eran Shenkar. Il s’agissait de trouver un aliment susceptible d’empêcher l’apparition des troubles physiologiques auxquels font face la plupart des astronautes dans l’espace, comme la carence en minéraux, une baisse générale des fonctions immunitaires, des changements dans la flore intestinale, ainsi que des risques accrus d’infection du système digestif.

L’IIME a découvert que les pro-biotiques – notamment utilisés par Materna dans la fabrication de son lait en poudre – réduisaient considérablement ces effets secondaires. Il a donc pris contact avec ses nutritionnistes afin que ces derniers développent un complexe nutritif sous forme de poudre qui sera expérimenté par les astronautes américains en mission dans l’espace.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*