| More

Au nom et en souvenir des milliers de morts des guerres et des attentats terroristes, les sirènes ont retentit ce mardi dans tout Israël. Les Israéliens se sont inclinés pour rendre hommage à la mémoire des 22.993 héros qui sont tombés pour la patrie depuis l’Indépendance de l’Etat.

La cérémonie commémorative principale du pays a eu lieu au Mur des Lamentations dans la vieille ville de Jérusalem. Le drapeau au centre de la place a été mis en berne alors que le président Shimon Peres s’est mit au garde à côté du Chef d’état major Benny Gantz qui allumait la torche du mémorial.

Mr Peres a parlé le premier, offrant des paroles de réconfort aux nombreuses familles endeuillées :

«Nous pouvons rassembler tous les mots de l’aube au crépuscule, nous pouvons consulter des experts, essayer chaque expression, phrase, mot, et je sais que le mot capable de guérir de la douleur n’aura pas été trouvé. » « Aucun acte ou geste de notre part ne peut guérir vos cœurs, les souvenirs ne s’estompent pas. »

Mr Gantz est monté à son tour à la tribune pour faire le vœu de protéger le pays:

« Je me tiens devant vous et promets de remplir le serment le plus précieux de tous, de vous protéger, de nous protéger tous, et de protéger notre maison », a t-il dit. « Nous pleurons nos amis et officiers, puis nos subordonnés, et au fil des ans, leurs enfants ont grandi et ont fait leur chemin. »

Mercredi , la sirène a lancé les cérémonies officielles dans des cimetières, des bases de Tsahal, et les écoles à travers le pays. Plus d’un million de personnes, dont 190 familles endeuillées de l’étranger ont visité les 44 pays les cimetières militaires.

Plus tôt mardi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le président de la Knesset Reuven Rivlin, et les deux grands rabbins ont assisté à une cérémonie sur le site du mémorial de Yad Labanim à Jérusalem.

A la Knesset, mardi soir, lors d’un événement intitulé « Chansons pour leur mémoire», le Président de la Knesset et des ministres ont récités des poèmes écrits par les soldats tués avant leur tragique disparition.

Pour ceux qui ne connaissent pas la signification de cette journée, Yom Hazikaron est le jour du souvenir .Il est d’usage chaque année de se commémorer ceux qui ont donné leur vie pour la liberté du pays, et ceux victimes du terrorisme. Pendant 24 heures tous les drapeaux sont en berne, jusqu’à le jour suivant, Yom Haasmaout (jour de l’indépendance).

Le sacrifice de ces soldats permet à chaque Israélien et à chaque Juif de vivre dans la dignité, la tête haute, avec l’espoir d’un avenir meilleur pour leurs enfants…

Qu’ils reposent en paix.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*