| More

La journée du Souvenir des soldats tombés pour la défense d’Israël et des victimes du terrorisme (Yom Hazikaron) sera commémorée dans quelques jours en Israel.

Le chef d’état-major Benny Gantz a placé ce dimanche soir au mont Herzl des fanions sur les tombes des deux dernières victimes de Tsahal tombées pour la patrie : Hila Betzaleli tuée mercredi dernier dans un tragique accident lors des répétions pour Yom Hazikaron au mont Herzl, et Yehoshoua Peretz mort brutalement au cours d’un entraînement au sud d’Israël.

Les cérémonies du Yom Hazikaron ont eu lieu avec la traditionnelle commémoration à la colline des Munitions à Jérusalem, en présence du Premier ministre, le président de la Knesset ; le président de la Cour suprême, des grands rabbins d’Israël et le maire de la capitale.

Des fanions seront également disposés sur les tombes de toutes les victimes des guerres d’Israël, au nombre de 22.993, soit 126 de plus que l’an dernier. Cette journée est immédiatement suivie par le jour de l’Indépendance (Yom Haatsmaout).

Les israéliens célébreront aussi dans quelques jours Yom Haatsmaout signe l’anniversaire de la déclaration d’indépendance de l’Etat d’Israël. La cérémonie de la fête de l’Indépendance aura bien lieu sur le mont Herzl.

Cela a été décidé par le ministre de l’Information et de la diaspora Yuli Edelstein, le président de la Knesset Reuven Rivlin, le ministre du Tourisme Stas Misznicob et le maire de Jérusalem Nir Barkat, après consultation entre eux. Il a également été décidé d’honorer la mémoire du lieutenant Hila Bezalel, qui a été tuée dans l’effondrement de la structure d’éclairage lors des préparatifs de la cérémonie.

Par ailleurs, le grand-rabbinat d’Israël a décidé de reporter d’un jour les festivités prévues dans un mois pour Yom Yéroushalayim, marquant l’anniversaire de la réunification de Jérusalem.

Elles se dérouleront le dimanche 20 mai et non samedi soir 19 mai, afin d’éviter une éventuelle profanation du shabbat (samedi, jour chômé dans le judaïsme). Pour des raisons similaires, les grands feux de joie allumés traditionnellement pour Lag Baomer, ne le seront que dimanche soir et pas samedi soir, lorsque cette date symbolique tombera un dimanche, comme c’est le cas cette année.

La sécurité sociale israélienne (Bitouah Leoumi) a versé avec une semaine d’avance, ce dimanche 22 au lieu du 29 avril, ses prestations sociales, afin de faciliter aux Israéliens les préparatifs aux festivités de Yom Haatsmaout, le jour de l’Indépendance.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*