| More

C’est une surprise positive pour l’économie israélienne que le Bureau Central des Statistiques (CBS) vient de publier ce jeudi.

Selon les données publiées jeudi 16 juin 2011 par le Bureau central des statistiques, le PIB a augmenté durant le dernier trimestre de 4,8% en rythme annuel.

Jusqu’à présent, la Banque d’Israël estimait que l’économie croîtra cette année de 4% alors que les estimations du Trésor était encore plus basse à 3.8%. Ce résultat de 4.5% est donc d’excellente augure pour 2011. (La croissance de 2010 pour Israël s’élève à 4,5%).

Une excellente nouvelle là aussi puisqu’en 2009, il avait reculé de 1.1%. Le PIB par israélien, s’élève en 2010 à 106 400 shekels (22 650€).

Selon les pronostics économiques de l’OCDE, le PIB israélien devrait progresser de 5,4% en 2011, contre 4,5% en 2010. La croissance sera tirée par les exportations (+ 13,6%), par les investissements (+ 13,3%) et par la demande intérieure (+ 4,5%).

L’OCDE annonce 5,4 % pour 2011 et 5,7 % pour 2012. La Banque d’Israël indique, respectivement, 4,7 et 5,0 %. De toute façon, ce sont des taux bien supérieurs à la moyenne de ceux des pays développés. Pour l’ensemble de l’Union Europénne, on a un taux de croissance de 1,9 % pour 2011 – l’Allemagne devant faire 3,4 % pour 2011 (et 2,5 % en 2012), la France devant faire 2,2 % (2011) et 2,1 % (2012). Les Etats-Unis seront à 1,8 % pour 2011.

Toutefois, le déficit de la balance commerciale d’Israël s’est monté à 6,2 milliards de dollars pour la période entre janvier et mai 2011, soit de trois fois plus que le déficit enregistré à la même période en 2010. Ce déséquilibre commercial est imputable à la forte progression des importations (+ 45% en rythme annuel) alors que la croissance des exportations s’est ralentie (+ 7% en rythme annuel).


Ftouh Souhail

Leave a Reply

*