| More


Volley-ball, même le soir à Tel-Aviv.

Tel-Aviv a tenu ce jeudi 30 juin la célébration annuelle de la Nuit Blanche, avec de nombreuses manifestations qui ont débuté dans la soirée et se sont poursuis jusqu’au lever du soleil le lendemain matin. Les célébrations Nuit Blanche ont commémoré la désignation en 2003 par l’UNESCO de la ville blanche de Tel-Aviv au Patrimoine Mondial.

50 bâtiments de style Bauhaus, le long du boulevard Rothschild et rue Bialik ont été illuminés. Des visites guidées spécifiques et de nombreux restaurants et bars ont offert des menus spéciaux et des forfaits Nuit Blanche. En outre, les institutions culturelles et de divertissement sont restées ouvertes.

Populaire, exigeante et audacieuse : quelques années après ses débuts, Nuit Blanche jouit d’un succès qui ne se dément pas.La Nuit Blanche est considéré comme une expression de l’atmosphère particulière qui a récemment propulsé Tel-Aviv au sommet des classements sur les destinations les plus culturelles 2011.

D’innombrables représentations à travers la ville ont inclus des concerts de rues le long du Boulevard Rothschild. Le duo judéo-arabe Achinoam Nini (Noa) et Mira Awad ont chanté sur le port de Jaffa. Sur la plage de Tel-Aviv, il y a eu des concerts de Mati Caspi, Shlomo Gronish ou encore de Sem Tov Levi. Koby Oz etaient au Gan Haheshman entre Tel-Aviv et Jaffa. Au petit matin, un cours géant de Yoga été donné sur le port de Tel Aviv…

UN Marathon de rock indien a été organisé devant le Musée de Tel-Aviv pour vivre une expérience unique en Israël. Côté spectacle grandiose, il y a eu aussi le Son et Lumière sur la rue Bialik.

Un autre concert exceptionnel s’est tenu à la Grande Synagogue Ohel Moed. Il s’agit de celui des “nouvelles musiques juives.”

Une représentation de la troupe de théâtre de rue Klipa au Gan HaHashmal (21h-minuit); trois heures d’opéra populaire et de comédie musicale à l’Opera Israelien ; du jazz Dixieland sur un bus à étage etient ouvert et le magicien Hezi Dan a été vu se libérant de ses chaînes enflammées à plus de 100 mètres de hauteur au centre Azrieli (22h)

Des visites nocturnes ont offerts par l’Association du tourisme et les restaurants dans toute la ville afficheront des prix spéciaux. Un très grand nombre de musées et de galeries seront ouverts toute la nuit.

Cette année, c’est la troisième nuit blanche de la ville. La grande ville côtière israélienne Tel-Aviv qui ne dort jamais est devenue une escale incontournable pour les fêtards. De nombreux bars, cafés, salles de spectacles sont présents dans la ville qui est aujourd’hui le centre de rencontres de jeunes … et moins jeunes du monde entier.

La ville dispose d’un réseau de bus permettant de se déplacer facilement d’un endroit à l’autre, ainsi que de ” vélib ” (vélo à louer), mais on peut pour un prix tout à fait raisonnable emprunter les taxis.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*