Israël lance une nouvelle application en arabe de covoiturage pour les femmes musulmanes

 

Les femmes arabes vivant en Israël, en particulier dans les zones où les transports en commun sont moins disponibles, se plaignent de la difficulté d’atteindre leur lieu de travail de manière autonome. Pour cette raison, une nouvelle application appelée “Safarcon” a été lancée. Elle vise principalement le marché des femmes arabes en Israël et vise à les aider à se déplacer en voitures.

L’application “Safarcon” a été officiellement lancée et cible les femmes arabes qui ne se sentent pas en sécurité lorsqu’elles utilisent les services d’un taxi traditionnel ou d’autres applications de covoiturage.

“Safarcon” est une application gratuite pour le covoiturage des femmes arabes en Israël avec , où tout le monde peut rechercher un véhicule de son lieu de résidence à l’endroit où il doit se rendre. L’ensemble de l’application est disponible en arabe et est facile à utiliser.

Cette nouvelle application va rassurer les femmes arabes qui seront contentes et elles se sentiront en sécurité. Une dizaines de femmes arabes ont déjà été recrutées comme conductrices.

Selon les fondateurs de cette “Safarcon”, c’était important de créer un espace sécuritaire pour les femmes arabes qui doivent se déplacer surtout la nuit.Les réactions sont plutôt positives à l’annonce du nouveau service.

 

L’application a été développée par des chercheurs de l’Institut de recherche sur les transports du Technion – Institut de technologie d’Israël – et de Kayan, une Organisation de femmes, qui vise à promouvoir le statut et les droits des femmes arabes.

L’application est également disponible pour les hommes, mais son objectif principal est d’augmenter la mobilité des femmes en douceur“, a déclaré Yoram Shiftan, développeur d’applications au Technion, lors d’entretiens avec les médias: “C’est une application à but non lucratif, entre le conducteur et le passager“.

Pour faire correspondre l’application avec le marché cible, l’équipe de recherche a organisé 10 réunions avec des groupes de personnes, comprenant 117 femmes arabes dans 10 villes du nord du pays.

Ces réunions ont abouti à des conclusions différentes selon lesquelles les femmes arabes pourraient tirer un grand avantage des avantages du partage de véhicules grâce à des déplacements pratiques, à un faible coût et à une économie de temps.

Selon l’ingénieur Abtihal Shitty de l’Institut de technologie Technion, elle a souligné l’importance de l’application, soulignant que son développement était un défi très complexe. Ce qui le motivait à le faire était la prise de conscience que l’application du covoiturage des véhicules améliorerait la mobilité dans la société arabe en raison du faible nombre de voitures et du niveau des transports en commun dans les villes arabes.

Le principal marché cible des femmes qui ne possèdent pas de voiture et qui rencontrent des difficultés pour voyager à l’intérieur et à l’extérieur de la ville est le fait que la grande majorité (98%) possède un téléphone intelligent, 73% ont un permis de conduire Parfait pour une telle application.

Souhail Ftouh