| More

Le zoo de Kalkiliya a reçu aujourd’hui un hippopotame, le deuxième qui lui est offert par le safari de Ramat Gan (Tel Aviv).

L’animal de 6 ans, pesant une tonne et demi, viendra tenir compagnie au premier hippopotame du zoo, qui a manifesté des signes de solitude.

Le “Safari” de Ramat Gan, le plus grand zoo du pays. Les responsables ont décidé de faire un don aux à la ville de Kalkiliya, au sud-ouest de Naplouse, placée sous le contrôle de l’Autorité palestinienne.

Sur 3,6 hectares, le parc animalier de Kalkiliya accueille quelque 150 résidents, pour le plus grand bonheur des petits et grands. Zèbres, hippopotames, lions et crocodiles sont tous offerts par les iraéliens.

Ouvert depuis 1986, ce zoo – le seul de judée Samarie – fait le bonheur des petits et des grands, apportant une part de plaisir dans cette ville située à 13 kilomètres de Tel-Aviv et 30 kilomètres de Naplouse.

« Ce zoo fait parti de notre vie. Nous montrons au monde entier que nous (les Palestiniens) sommes là. Il n’y a pas qu’Israël qui fait attention à la vie sauvage », explique le Dr Sami Khader, vétérinaire du lieu depuis 12 ans (1).

En 2009, quelque 600 000 visiteurs sont venus admirer les serpents, ours et autres 150 résidents du parc. De plus en plus « d’Arabes israéliens » font le déplacement, souligne ce Palestinien né en Arabie saoudite.

« Ils ont peut-être 17 zoos en Israël, mais les gens viennent chez nous, car le prix d’entrée est plus abordable (presque dix fois moins cher, NDLR) », précise cet homme, passionné des animaux depuis son plus jeune âge. Une famille venue de Jaffa, à côté de Tel-Aviv, contemple les zèbres en train de gambader dans leur enclos. L’animal préféré de leur fils est la girafe. Or le zoo n’en possède pas.

« Ils ont peut-être 17 zoos en Israël, mais les gens viennent chez nous, car le prix d’entrée est plus abordable (presque dix fois moins cher, NDLR) », précise cet homme, passionné des animaux depuis son plus jeune âge. Une famille venue de Jaffa, à côté de Tel-Aviv, contemple les zèbres en train de gambader dans leur enclos. L’animal préféré de leur fils est la girafe. Or le zoo n’en possède pas.

Pas encore du moins, car deux girafes, en provenance d’Afrique du Sud, devraient prochainement arriver dans ce parc animalier. Une exception, car 99 % des animaux du zoo sont acquis en Israël. « Ils ne nous vendent que des mâles, considérant notre zoo trop petit pour la reproduction. Mais notre objectif est de l’agrandir. J’espère pouvoir acheter un jour les terrains alentours », assure Sami Khader.

Ftouh Souhail

(1)Source, L’Orient-le-Jour 11 mars 2010

Leave a Reply

*