| More

Le salon WATEC 2011 a ouvert ses portes, ce mardi à Tel-Aviv (Tel-Aviv Exhibition Center).

Du 15 au 17 novembre 2011 le salon va se consacrer aux technologies de l’eau, aux énergies renouvelables et aux questions environnementales de manière plus large. Y participeront notamment des chercheurs de renom, de jeunes entreprises innovantes, des industriels des technologies hydriques et environnementales, des universitaires, des décisionnaires politiques et des investisseurs potentiels.

Duirant la 7e exposition internationale consacrée aux technologies de l’eau et à la protection de l’environnement,des acteurs industriels, des chercheurs et des acheteurs professionnels vont se rencontrer durant 3 jours et échanger sur les nouvelles avancées technologiques dans des secteurs aussi variés que la gestion de l’eau (systèmes d’irrigation avancés, désalinisation, qualité et traitement de l’eau etc.),le traitement des déchets (traitement et gestion des matières dangereuses, recyclage et méthodes de mise en décharge), l’énergie (conservation de l’énergie, énergie éolienne, solaire, thermique).

Sont attendus à ce salon selon le site web de l’Israel Trade Fairs Center plus de 2 000 experts en matière d’industrie de l’eau et de l’environnement, 20 000 visiteurs professionnels israéliens, 250 exposants dont 30 venant de pays étrangers et 150 délégations internationales.

Le Salon WATEC 2011 accueillera autour du thème de l’eau les experts mondiaux en matière d’industrie de l’eau et de l’environnement ainsi que les entreprises israéliennes leaders des trois domaines de l’eau, des technologies environnementales et des énergies renouvelables. Les entreprises seront réparties par pays dans la section du pavillon international, incluant la Belgique, la France, la Corée du Sud, la Suède, le Danemark, la Chine et bien d’autres encore. La prestigieuse WEF (the Water Environmental Federation) parrainera le pavillon des États-Unis.

Au Congrès WATEC 2011, des rencontres entre les décideurs influents sont prévus pour contribuer aux débats sur les défis « i2i », soit « Innovation to Implementation » et préconiseront les solutions en vue d’un partenariat entre tous les intervenants.

Sont prévues enfin prévus des rencontres entre les industriels étrangers et les chercheurs de différentes universités et centres de recherche tels que le Technion à Haïfa, l’Université de Tel Aviv et l’Université Ben Gourion du Negev.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*