| More

Le maire de New York, Michael Bloomberg, a annoncé lors d’une conférence de presse festive à New York, que l’université Cornell et le Technion de Haïfa ont remporté un appel d’offres pou la construction d’un centre de recherche sur l’île de Roosevelt, près de Manhattan.

Visiblement ému, le maire de New York, a salué notamment ”la force internationale” apportée par le Technion à sa ville. C’est au Technion que ”l’Etat d’Israël doit d’être le pays des start-ups, avec 120 entreprises cotées au Nasdaq, dont la moitié a été fondée où est dirigée par des diplômés du Technion. Il s’agit d’une institution avec 3 prix Nobel et de nombreux autres résultats”, a-t-il ajouté.

Le Premier ministre israélien , Binyamin Netanyahu , a salué la directrice générale du Technion, Avital Stein, pour la belle prouesse de l’institut qui a remporté un appel d’offres pour la construction d’un campus technologique à New York.

Moins de 10 jours après la remise du prix Nobel de chimie au professeur Dan Shechtman, lui aussi issu du Technion, M. Netanyahu a estimé qu”’il s’agissait d’une preuve supplémentaire de la supériorité technologique locale, d’une fierté pour l’enseignement supérieur et pout tout Israël”.

Créé en 1912 surplombent Haïfa, Le Technion est la plus ancienne des universités d’Israël. . Le Technion compte environ 15 000 élèves, originaires de 41 pays du monde. Le Technion est aussi un centre de recherche.

Le Technion a établi depuis des décennies des pôles d’excellence dans des domaines essentiels au développement scientifique et technologique. Ces pôles d’excellence multidisciplinaires exercent leur activité dans des domaines différents (1).

Quelque 40 centres et instituts de recherche favorisent la recherche interdisciplinaire et servent de ressources nationales (2).

Le Technion est une des ressources les plus précieuses du pays. Il procure 70 % des ingénieurs agréés en Israël. Ce sont eux qui ont créé l’infrastructure industrielle du pays, qui ont renforcé ses capacités de défense et qui ont fait œuvre de pionniers sionistes en matière d’entreprise à vocation technologique. Sans cesse en expansion sur les 120 hectares de son nouveau campus, la machine à succès que représente la Cité du Technion a vu passer des générations d’étudiants dotés du savoir-faire nécessaire pour faire d’Israël une réalité moderne florissante.

Pendant qu’Israël fait face aux défis de la guerre et lutte pour son indépendance, le Technion connaît une rapide expansion et élabore une série de projets ambitieux pour répondre à des besoins nouveaux.

Attirées par la qualité des diplômés du Technion, des entreprises internationales (Intel, Microsoft, Google, IBM, Motorola, Hewlett Packard et Digital) se sont installées en Israël pour y établir des centres de recherche et de développement faisant d’Israël le foyer à plus forte concentration de start-up high-tech, juste après la Silicon Valley (3).

Le fait que cet institut remporte le nouvel appel d’offres pour la construction d’un campus technologique à sur l’île de Roosevelt, près de Manhattan est une nouvelle accréditation pour l’intelligence et l’ingéniosité israélienne.

Nous devons saluer les réalisations d’Israël dans les conditions particulièrement difficiles. En même temps, nous nous efforçons de s’inspirer de cet exemple.

Ftouh Souhail


The Technion – Israel Institute of Technology (Haifa, Israel)

(1)Biotechnologie, matériaux et structures composites, science de l’interface, nanoélectronique par la biotechnologie, technologies de la communication et de l’information, micro-satellites, optoélectronique, ingénierie des protéines, technologie des logiciels…

(2) L’Institut supérieur de chimie théorique, l’Institut de physique théorique ,l’Institut Silver de biomédecine, l’Institut Neaman de hautes études scientifiques et technologiques (SNI) ,l’Institut de recherche marine et côtière (CAMERI), l’Institut familial Rapaport de recherche en sciences médicales, l’Institut de hautes études mathématiques, l’Institut Asher de recherche spatiale…

(3) Plus de détails voir Le site officiel et le Blog sur le technio

Leave a Reply

*