| More

La centrale syndicale Histadrout, le Trésor et les organisations patronales ont déjà demandé au tribunal du Travail un nouveau délai pour parvenir à un accord sur le statut des fonctionnaires intérimaires. Le Tribunal avait donné jusqu’à jeudi midi pour trouver un accord. Les parties estiment qu’elles peuvent aboutir à une issue positive d’ici dimanche, à la lumière des avancées constatées.

La Histadrout avait annoncé la semaine derniére une grève générale de 4 heures. Le mouvement, déclenché à l’appel de la centrale syndicale Histadrout, a touché les administrations, les ports, les universités, l’aéroport international, les trains ou encore la bourse de Tel Aviv. Les hôpitaux et les secteurs comme l’électricité. Le tribunal a également ordonné une reprise immédiate des discussions entre les partenaires sociaux pour trouver une solution pour les conditions de travail des travailleurs intérimaires.

Une nouvelle rencontre a lieu ce Mercredi entre les représentants du Trésor et ceux de la Histadrout pour tenter de se mettre d’accord sur le statut des employés intérimaires de la fonction publique, dont la centrale syndicale exige la titularisation. Ils ont jusqu’à demain midi pour faire part de leurs progrès au tribunal national du Travail.

Selon une enquête menée par le patronat israélien, une entreprise sur 5 du pays a l’intention de procéder à des licenciements dans les prochains mois. Ce taux hors-norme est le plus haut enregistré dans le pays depuis la récession mondiale de 2008. Durant les mois de contestation sociale en Israël, 870 employés des industries alimentaires ont été limogés, en raison de la grave crise qui secoue l’Europe et du moral bas des consommateurs israéliens.

Les inégalités en Israël sont pires que dans le reste du monde, a déclaré le professeur Manuel Trajtenberg lundi lors d’une conférence parrainée par TheMarker à Tel Aviv. Une situation qui créé un sentiment d’injustice, affirme Trajtenberg, à la tête de la commission chargée par le gouvernement de trouver des solutions aux revendications socio-économiques qui secouent le pays. Selon lui, les fruits de la croissance économique bénéficient uniquement aux riches.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*