| More

Ce Mardi 12 juillet 2011 est le jour souvenir de la guerre qui a coûté 119 morts à Israël.

Le 12 juillet 2006 l’armée israélienne lance une vaste offensive aérienne et maritime sur le Liban, après l’enlèvement par le Hezbollah à sa frontière de deux soldats et la mort de huit autres. Israël bombarde Beyrouth et le Liban-Sud. Le Hezbollah riposte par des tirs de roquette sur le nord d’Israël. Israël impose un blocus aérien et maritime au Liban.

Plus de 1 200 morts côté libanais en majorité des civils, et 119 côté israélien. (Note: 119 côté israélien parce que les civils israéliens passaient leur vie dans des caves ; 1’200 côté libanais parce que la légion étrangère et mercenaire du Hezbollah pro-iranien utilisait les civils libanais comme boucliers humains).

L’opération israélienne de 2006 avait été déclenchée par le kidnapping de deux soldats israéliens au Nord d’Israël par le Hezbollah lors d’une attaque sur le territoire israélien au cours de laquelle huit autres soldats avaient été tués. Bien installé au nord de la frontière avec Israël le Hezbollah, mouvement terroriste libanais et satellite de l’Iran, tirait régulièrement des roquettes sur l’État hébreu, faisant vivre la population israélienne dans la hantise de ses frappes.

Le mouvement terroriste avait ensuite joué honteusement avec les sentiments des deux familles des soldats kidnappés, Ehoud Goldwasser et Eldad Regev, laissant croire qu’ils étaient en vie et, de ce fait, faisant monter les enchères à la manière de marchands de tapis, pour rendre ces otages dans un échange soigneusement et sinistrement mis en scène Au lieu de voir arriver deux personnes en vie ce sont deux énormes cercueils noirs que l’on a découvert. En échange des terroristes libanais servant des peines de prison ont été libérés. Dont Samit Kantar qui, entre autres crimes, avait fracassé le crâne d’une fillette de 4 ans devant son père.

Le Hezbollah se trouvait en juillet 2011 en « bonne position » dans la mesure où il a considérablement augmenté son arsenal militaire et faisait partie intégrante du gouvernement libanais. Ce parti de terreur est la source de tous les problèmes au Liban, ils font un état dans un état. Et personne n’a demande de défendre les intérêts du Liban à ces voyous venus de la Syrie, de l’Iran et de la Palestine. Les experts estiment cependant que son statut risque de s’affaiblir si le régime syrien de Bashar el-Assad venait à tomber.

Le Hezbollah devait se désarmer et que la résolution 1701 de l’ONU, par laquelle la guerre s’était achevée, n’avait pas été appliquée. La Résolution 1701 appelle à l’exécution de la Résolution 1559 du Conseil de Sécurité, en particulier le désarmement des milices, et appelle à fermer la frontière entre le Liban et la Syrie, et à interdire l’entrée d’armes à travers la frontière, en particulier destinées au Hezbollah.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*