| More

Dans le monde entier on marque ce dimanche 22 avril le Jour de la Terre, une initiative visant à augmenter la prise de conscience de la préservation de l’environnement et des dangers du réchauffement climatique.

Les organisations vertes israéliennes décerneront pour l’occasion aujourd’hui les prix du ”Globe vert”. Ils reviendront à Avihaï Shelly, un aveugle de Netivot, qui grâce à son combat a obtenu l’ajout d’une ligne de bus Netivot-Tel-Aviv, réduisant ainsi le trafic automobile sur ce trajet.

D’autres lauréats de ce prix écologique : ”Yarok Baïr” -le projet de Vélib de Tel-Aviv, et l’organisation ”Shomrim Hahofim” luttant contre la construction en bord de mer.

La municipalité de Jérusalem a annoncé qu’à l’occasion de la Journée de la Terre les lumières qui éclairent les murs de la Vieille ville seront éteintes une heure ce soir à partir de 20 heures.

Le Jour de la Terre marque tous les ans l’anniversaire de la naissance, en 1970, du mouvement environnemental tel qu’on le connaît aujourd’hui. Il fut fêté pour la première fois le 22 avril 1970, lorsque le sénateur américain Gaylord Nelson encouragea les étudiants à mettre sur pied des projets de sensibilisation à l’environnement dans leurs communautés.

Aujourd’hui, plus de 500 millions de personnes dans 184 pays passent à l’action chaque année dans le cadre du Jour de la Terre. Au fil des ans, le Jour de la Terre est devenu l’événement participatif écologiste le plus important de la planète.

En Israel, le ministère des Infrastructures a demandé aux citoyens de faire des efforts afin de réduire la consommation d’électricité.

Alors que des nouveaux records de consommation d’électricité sont prévus pour cet été en Israël (la consommation globale risque d’atteindre les onze mille cent mégawatts) la compagnie d’Electricité a annoncé des coupures de courant aux heures de pointe pour éviter une interruption simultanée de toutes les infrastructures.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*