| More

davos1

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu est allé en Suisse pour prendre part au 44e Forum économique mondial de Davos (en Suisse), du 22 au 25 janvier 2014. 

En marge du Forum le premier ministre israélien prononcera un discours intitulé «Israël, pays de l’innovation» où il pourra démontrer qu’Israël a mieux réussi à surmonter la crise économique que la plupart des pays occidentaux, avec une croissance de 3,3% en 2013 et 3,4% en 2012.

Cette conférence a l’avantage de faire cohabiter, durant quelques jours, des dirigeants qui autrement ne se croiseraient jamais. Elle est souvent l’occasion de rencontres politiques et de contacts économiques pour le développement d’activités communes. 

Pas moins de 2.500 décideurs politiques et économiques sont attendus à ce rendez-vous annuel dans la très huppée station de ski suisse.

Accompagné par Harel Locker, directeur général du cabinet du premier ministre et par le professeur Eugène Kandel, directeur du Conseil national économique, Benjamin Netanyahu veut mettre à profit sa présence à Davos pour dialoguer avec des dirigeants économiques comme les présidents de Yahoo et de Google et des dirigeants politiques comme le premier ministre australien Tony Abbott, le président mexicain Enrique Pena Nieto et le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi.

Son objectif est de développer de nouveaux marchés et de nouveaux partenaires dans la haute technologie et dans le cyber sachant que les investissements directs étrangers en Israël se sont élevés à 10,5 milliards de dollars durant les trois premiers trimestres de 2013 alors qu’ils n’étaient que de 9,5 milliards pour l’ensemble de l’année 2012, selon les chiffres officiels de la Banque d’Israël.

Le Président de l’État  Shimon Peres est  présent lui aussi à Davos et il assistera à un petit déjeuner avec les représentants des 40 plus importantes sociétés de haute technologie du monde.

Le programme de la session se concentrera sur quatre thèmes principaux : l’impact des innovations sur la vie contemporaine, les perspectives de développement mondial, la participation de la société civile aux processus économiques et la croissance démographique.

Les participants, politiciens, chefs d’entreprise, universitaires et lauréats du prix Nobel, débattront sur le thème “Remodelage du monde : conséquences pour la société, la politique et les affaires” en mettant l’accent sur la santé et le bien-être.
 

Les problèmes de santé mentale bénéficieront d’une attention particulière, compte tenu des statistiques du Forum économique mondial et l’Organisation mondiale de la Santé, qui estiment que des centaines de millions de personnes dans le monde souffrent de dépression, principale cause d’invalidité dans le monde entier.

Souhail Ftouh
davosff
davos2
davoldd

Leave a Reply

*