Israël participera à Marrakech au salon de l’aéronautique et du spatial, en octobre 2018

Israël prendra part au Salon de l’industrie aéronautique civile et militaire, de l’aérien et du spatial, du 24 au 27 octobre 2018 à la Base Ecole des Forces Royales Air de la ville ocre.

L’événement, placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, est prévu sous l’égide du ministère de l’industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, ainsi que de l’Administration de la Défense Nationale, avec le support effectif des Forces Royales Air (FRA).

Le Salon international de l’aéronautique et du spatial connu sous l’appellation : ”Marrakech Air Show”, cette année en sa 6è édition.

”Marrakech Air Show” a su, en une décennie, s’imposer comme un lieu de rencontre tant attendu sur le sol africain, de l’industrie aéronautique civile et militaire.

Le salon est une occasion de faire découvrir les nouveautés du secteur et de mettre en avant l’expérience, l’expertise et la compétence des participants, explique le comité d’organisation. Le Salon, précise-t-on, est aussi un espace d’échanges qui permet de tisser des liens d’affaires et de nouer des partenariats.

L’édition 2018 devrait donc connaitre la participation de 250 exposants et une centaine de délégations officielles internationales civiles et militaires, qui auront le privilège de faire le déplacement dans la ville ocre pour assister à cette manifestation de grande envergure.

Ces dernières années, le secteur international aéronautique et spatial a manifesté un intérêt accru pour l’Afrique et ”Marrakech Air Show” s’inscrit dans cet esprit puisqu’il se propose aussi de consolider la vocation africaine du Royaume. explique le comité d’organisation.

De par sa position stratégique, et grâce à la montée en puissance de la qualité de ses services, le Maroc se positionne, désormais, comme une plateforme de maintenance aéronautique de portée stratégique pour le Continent africain.

Partant de cette donne, ”Marrakech Air Show” se donne, en outre, pour mission d’accompagner l’essor considérable de l’industrie aéronautique nationale marquée, durant la dernière décennie, par l’implantation de sociétés de renommée mondiale.

En marge du Salon ”MAS 2018”, un Symposium des Chefs d’Etats-majors africains, portant sur ”la sécurité et la défense”, sera organisé du 21 au 23 octobre 2018, par le Commandement de l’Armée de l’Air Américaine en Europe et en Afrique, avec le soutien des Forces Royales Air.

Plus d’une centaine de hauts responsables militaires des forces aériennes en provenance d’une quarantaine de pays africains sont attendus à cette conférence, articulée autour de thématiques en rapport avec les défis sécuritaires régionaux et nationaux, le développement des échanges bilatéraux et la promotion de la coopération multilatérale.

”Marrakech Air Show 2018” sera encore une fois l’occasion pour les acteurs mondiaux de l’aéronautique de partager leurs visions à court, moyen et long termes et de discuter des nouvelles perspectives du secteur.

Dans ce domaine, les entreprises israéliennes  les plus connues comme IAI, Rafael, Taas, Elbit, Tadiran, Elisra, El-Op, Tat, Carmel Forge, Cyclon seront au rendez-vous.

Une occasion pour l’Industrie aéronautique israélienne, de présenter ses produits sur le sol Africain 

Créée en 1953 par le gouvernement israélien1 comme station d’entretien et de réparation de matériel aéronautique, IAI est rapidement devenue le support industriel et technologique des activités de Tsahal en général, de l’armée de l’air en particulier, dont on connaît l’importance et le niveau professionnel.

Développement des avions sans pilote (RPV) et fabrication de systèmes d’armes pour avions sans pilote : IAI est un pionnier et a créé des nouveaux marchés dans ce domaine.

IAI a beaucoup travaillé sur ces systèmes d’armes et s’est trouvé dans la situation d’expliquer et de convaincre qu’il ne s’agissait pas de jouets, mais de systèmes militaires sophistiqués. IAI a non seulement conçu, développé et fabriqué les systèmes RPV, mais aussi créé le marché des RPV.

ans ce domaine, IAI n’a pas pénétré dans un marché déjà existant, mais a dû convaincre et démontrer à l’armée – organisme très conservateur et dont on ne change pas facilement les méthodes de travail – que le RPV est un système d’arme efficace et puissant, qui transforme les règles de la guerre. Ainsi, les RPV ont été introduits dans le domaine militaire, d’abord à Tsahal puis dans d’autres armées, avec une utilisation et une efficacité remarquables.

Il existe aujourd’hui plus de sept systèmes différents, conçus et produits par IAI : des systèmes de combat passif, mais aussi des systèmes agressifs munis d’équipements qui sont parfois l’expression des technologies de pointe les plus avancées au monde. IAI reste aujourd’hui le numéro 1 mondial dans ce domaine.

Dans le domaine de l’électronique, IAI va présenter aux africains  des programmes particulièrement importants. Il s’agit de radars, de systèmes de télécommunications (Sigint, Comint), de systèmes de vision de tir jour et nuit, d’équipements de combat avec une intelligence propre, etc. Ces équipements sont en général installés sur des “plateformes” diverses : avions, navires ou véhicules terrestres.

IAI compte aussi vendre pour certaines armés africaines des produits de Tamam : optronique, systèmes de vision jour et nuit mais aussi des produits de Malam comme des télécommunications terrestres. Le Maroc et le Nigeria sont intéressés par certains  produits de Elta : comme des radars, ordinateurs militaires, systèmes de télécommunications aériennes, systèmes infrarouges, etc.

Les industries aérospatiales d’Israël sont des industries modernes, avec des technologies de pointe qui utilisent les compétences professionnelles d’éminents ingénieurs et scientifiques.

IAI est liée tout spécialement au Technion de Haïfa (facultés d’aéronautique, d’électronique, d’informatique, etc.), qui a formé plus de 3 200 ingénieurs de l’aéronautique entre 1960 et 2017.

IAI a employé près de 200 000 personnes, avec un pourcentage important d’ingénieurs, scientifiques, informaticiens, ainsi qu’un personnel technique qualifié.

IAI a un chiffre d’affaires du niveau de 5 milliards de dollars en l’an 2017, comprenant 80 % d’exportations (~ 4,3 milliard de dollars), de nouveaux contrats à l’exportation pour un total annuel de 3 à 3.5 milliards de dollars, ainsi que des ventes de 500 millions de dollars sur le marché intérieur.

Il convient d’observer que, durant l’année 2017, IAI a investi des plusieurs dizaines de millions de dollars en R&D, ce qui correspond  de l’ordre de 2 % de son chiffre d’affaires. L’industrie aéronautique ne peut renoncer ni à la recherche ni au développement.

Souhail Ftouh