| More

Jérusalém prépare une nouvelle réduction massive du budget de la défense

Le chef d’état-major de Tsahal, Benny Ganz, qui participait dimanche dernier au débat sur le budget de la défense au conseil des ministres, a plaidé contre les réductions de budget « qui risquent de porter atteinte à la sécurité d’Israël ».

Un argument qui n’a pas été accepté par le ministre des Finances, Youval Steinitz, qui a affirmé qu’il y a « beaucoup de domaines pouvant supporter des coupures de budget, sans que cela entrave la sécurité du pays ». De son côté, plaidant pour quelques réductions du budget de la Défense, le Premier ministre Binyamin Netanyahu s’est porté garant de la sécurité d’Israël. « Notre intention est de prendre des mesures responsables et je m’en porte garant », a-t-il déclaré.

L’amputation du budget sécuritaire d’ISraël de 3 milliards de dollars, approuvée dimanche dans le cadre du rapport Trajtenberg, a poussé Tsahal à réappréhender la situation. L’armée affirme que des avions et des tanks vont devoir rester cloués au sol, des entraînements suspendus et vont réduire à 6 le nombre de batteries antimissiles Dôme de fer à déployer. ”Il s’agit d’une question de vie ou de mort”, mettent en garde les responsables sécuritaires.

Le ministre de la Défense Ehoud Barak a appelle à débloquer 7 milliards de shekels supplémentaires dans le cadre du budget de l’Etat, afin de répondre aux revendications de la contestation sociale. Selon lui les réponses à la crise sont loin d’être intégrales, et il y a lieu d’effectuer un traitement de fond dans les domaines de l’Education, du logement, du coût de la vie… Il a précisé que les services de sécurité contribueront eux aussi, mais qu’à son avis le budget sécuritaire n’est pas le principal sujet du rapport Trajtenberg.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*