| More

Tsahal a renforcé ses effectifs au sud d’Israël à la suite d’informations faisant état d’un attentat en préparation par plusieurs groupes terroristes palestiniens dans le Sinaï. Des membres du Djihad islamique et des Comités de résistance populaire se seraient introduits dans la péninsule du Sinaï, via les tunnels à Rafah, et coopéreraient avec les groupes islamistes locaux pour perpétrer une attaque anti-israélienne, afin de venger leurs membres tués dans des frappes aériennes israéliennes à Gaza.

Du fait des informations faisant état de menaces à la frontière entre Israël et l’Egypte, le général Tal Russo, responsable de ce secteur, est parti en tournée d’inspection des troupes du sud du pays.

La situation sécuritaire est toujours tendue dans le sud d’Israël. Tsahal maintient la fermeture de la route 12 depuis Shizafon jusqu’à Eilat en raison des risques d’attentat du type de ceux commis par des terroristes en provenance du Sinaï, il y a exactement deux semaines.

En dépit de la situation sécuritaire et des conseils des autorités, plus de 4.000 Arabes israéliens ont franchi le point de passage de Taba, près d’Eilat, durant ces deux derniers jours, pour passer les vacances de l’Aïd el Fitr dans le Sinaï, selon les services de police égyptiens.

Le ministre de la Défense Ehud Barak a visité , il y a quelques jours , une batterie Iron Dome, dans le sud et a déclaré que l’armée israélienne continuerait à neutraliser ceux qui attaquent Israël.

Selon le chef d’état major de Tsahal, le lieutenant-général Benny Gantz, le déluge de roquette qui s’est abattu sur le sud du pays, l’attentat terroriste à Tel Aviv et l’attaque terroriste meurtrière à la frontière égyptienne, prouvent une fois encore que nous devons être préparés à faire face à toute menace. “Le Hamas et les groupes terroristes opérant à Gaza doivent savoir que causer du tort à des citoyens israéliens se traduira par une réponse sévère. Ils ne veulent pas tester notre force”, a déclaré Gantz.

Huit Israéliens ont été tués dans les attaques terroristes sur le sud de l’État Juif le mois dernier L’aviation israélienne a réagi par des frappes aériennes dans la bande de Gaza, ciblant les Comités de Résistance Populaire. Dans les jours suivants, des dizaines de roquettes ont été tirées depuis Gaza sur Israël, tuant un autre Israélien et blessant au moins 2 nourrissons.

Par ailleurs la marine israélienne a déployé deux vedettes lance-missiles en mer Rouge alors que l’Iran a annoncé l’envoi d’un sous-marin et d’un navire de guerre dans cette région, a indiqué mardi une porte-parole de l’armée d’occupation.

“La marine a déployé deux vedettes lance-missiles en mer Rouge dans le cadre de missions purement de routine effectuées dans ce secteur”, a prétendu la porte-parole, en se refusant à lier cette décision au déploiement de forces navales de l’Iran.

Selon le commandant de la marine iranienne l’amiral Habibollah Sayyari, l’Iran a envoyé un sous-marin et un navire de guerre en mer Rouge pour “patrouiller en haute mer et montrer les capacités défensives de la République islamique d’Iran”. Il a ajouté que “la présence de la Marine iranienne sera en faveur de la sécurité de tous les pays”.
En juillet, l’Iran avait annoncé son intention d’augmenter sa présence militaire dans les eaux internationales, envisageant notamment de déployer des navires de guerre dans l’Atlantique.

Des sous-marins iraniens de la classe Kilo ont escorté en juin des bâtiments de guerre en mer Rouge “pour collecter des informations”, première mission du genre pour l’Iran, dans des eaux lointaines.

En février, l’Iran avait envoyé deux bâtiments de guerre en Méditerranée pour la première fois depuis 1979 via la mer Rouge et le canal de Suez. Ces navires avaient fait escale en Syrie provoquant la colère d’ « Israël », qui avait mis sa marine en état d’alerte.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*